Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Henri IV, « homme de lettres » : épistolier et écrivain

avec Jean-Pierre Babelon, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Jean-Pierre Babelon, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, présente Henri IV, Lettres d’Amour et Écrits Politiques, avec quelques lettres reçues par le Roi et son recueil qui réunit les plus belles missives du Bon Roi Henri. Par tempérament autant que par nécessité Henri IV s’est exprimé par l’écrit avec une stupéfiante abondance et un réel talent.
Le Roi Bourbon, homme de communication et homme d’esprit, serait-il, aussi, un écrivain français ?


Bookmark and Share

L'abondance des lettres du Roi, écrites ou dictées est confondante, affirme Jean-Pierre Babelon. Elle ne se compare, dans les siècles passés, qu'à celle de Napoléon Ier (32 volumes dans l'édition du Second Empire). Cette masse écrite constitue un extraordinaire témoignage sur un homme du XVIe siècle. Elle apporte de l'intérieur une riche connaissance de l'être, et comme elle est faite de matériaux bruts, arrachés à leur auteur par l'impérieuse nécessité du moment (guerre, politique ou amour), il s'y mêle peu de complaisance, peu de composition, et presque rien d'un appel au jugement de la postérité. Dans ces conditions, il n'est pas aventureux d'affirmer que nous connaissons mieux Henri IV que l'homme de son temps qui s'est le plus raconté, Michel de Montaigne.

...avec quelques lettres reçues par le Roi

Jean-Pierre Babelon poursuit en expliquant que la correspondance est par essence un dialogue et la présentation univoque de celle-ci, au bénéfice d'une unique signature, lui retire évidemment une dimension majeure en accentuant artificiellement son aspect d'œuvre littéraire. Il lui a donc paru utile d' « appeler à la barre des témoins » certains des correspondants les plus habituels du Roi : quelques lettres de Jeanne d'Albret (sa mère), Catherine de Bourbon (sa sœur), Catherine de Médicis (sa belle-mère), Marguerite de Valois (sa première épouse), de la Reine Marie de Médicis, du dauphin Louis, de ses maîtresses, etc. répondent aux missives du Navarrais.

Le Béarnais, homme de communication et homme d'esprit

Engagé dans un difficile combat pour faire valoir ses droits auprès d'une population hostile, Henri doit gagner la confiance par ses déclarations pacificatrices. Les relations avec le parti protestant, les princes, les assemblées politiques et religieuses, les compagnons d'armes, exigent une correspondance incessante pour expliquer le bien-fondé des actions entreprises, répondre aux reproches et maintenir les fidélités.
Les lettres à Corisande, vrais bulletins militaires, nous renseignent mieux que toute autre correspondance sur la succession des opérations entre 1585 et 1589.
Le siècle des Lumières a beaucoup apprécié les anecdotes - tant racontées et finalement mises sur la scène du théâtre - et les trésors spirituels que recelaient les lettres du(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires