Émissions à découvrir !


La préférence immigrée

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Encore un vieil héritage de la gauche, et elle y tient ! C’est Lionel Jospin qui avait fait voter la création de l’aide médicale d’Etat (AME) pour couvrir les soins médicaux des étrangers sans papiers résidant sur notre territoire. Cette générosité coûta 138 millions d’euros en 2000. L’année dernière, l’addition s’élevait à 633 millions – l’équivalent du « bouclier fiscal ».


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : chr881
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/chr881.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida9787-La-preference-immigree.html
Date de mise en ligne : 28 octobre 2012

633 millions supportés par les contribuables pour la bonne santé des clandestins. La droite qui n’avait pas remis en cause le dispositif tentait alors d’enrayer une charge qui menaçait d’atteindre le milliard. Elle adoptait de nouvelles règles prévoyant le versement d’un droit de 30 euros (par an !) par bénéficiaire, un agrément préalable pour les soins de plus de 15 000 euros et la réforme de la tarification des soins. A peine arrivée aux affaires, la gauche fait adopter comme on le sait 7 milliards d’impôts nouveaux et, dans ce même paquet, elle rétablit l’AME dans sa version d’origine ! Les Français qui travaillent sont mis à contribution mais les clandestins sont exonérés, même des 30 euros...

L’UMP crie au fou. Le président du groupe parlementaire, Christian Jacob, présente une proposition de loi reprenant les règles adoptées sous la majorité précédente. Examinée en commission au début du mois, elle vient en séance le 11 octobre. Un débat d’une agressivité peu banale. Ainsi quand le rapporteur du texte, Dominique Tian (UMP, Marseille) considère comme inacceptable le fait qu’un travailleur français, sans mutuelle, payant ses cotisations sociales, ait « une moins bonne couverture qu’un étranger en situation irrégulière » (la Sécu ne prend en charge que 70% des dépenses de soins, au régime général), il se fait dire par son contradicteur socialiste, Christophe Sirugue, que ses propositions sont « accusatoires, stigmatisantes et inutiles »...
Quand le même rapporteur ose dire que l’AME est un « formidable aspirateur aux touristes médicaux », l’écologiste Véronique Massonneau trépigne : « La santé publique est en jeu ! » Et lorsque le député de droite évoque les filières permettant à des femmes étrangères d’avoir accès à la procréation médicale assistée (6 000 euros), c’est l’explosion : « Scandaleux ! Populiste ! Electoraliste ! » ; Mme Buffet, l’élue communiste, scande : « Régularisez ! Régularisez ! » On est dans la préférence immigrée.

François d’Orcival


Le texte de cette chronique est paru dans Le Figaro Magazine du samedi 19 octobre 2012. Elle est reprise ici par son auteur, avec l’aimable autorisation de l’hebdomadaire. Les propos de François d’Orcival n’engagent que lui-même, et non pas l’académie à laquelle il appartient ni l’Institut de France.


Écoutez les précédentes chroniques de François d’Orcival






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires