EDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,



Longtemps la religion des Romains a été présentée comme un culte civique, une sorte de religion laïque exprimant davantage l’allégeance aux institutions qu’un véritable sens du sacré. De nombreux facteurs ont concouru à cette lecture au fil de l’histoire. Citons la réticence des penseurs chrétiens à élever au statut de religion les pratiques rituelles romaines. Ou encore, à partir de l’époque moderne, une certaine volonté de voir dans la Rome antique un prestigieux modèle pour les sociétés laïques alors en gestation.



Mais, comme l’explique John Scheid, professeur émérite au Collègue de France et membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, dans un récent ouvrage, ce contresens résulte peut-être plus profondément encore d’une certaine incapacité à percevoir que les rites romains avaient un sens en eux-mêmes et pour les citoyens qui s’y pliaient avec beaucoup de discipline (1). En s’appuyant notamment sur de nombreuses découvertes archéologiques, il estime en effet qu’“au-delà d’une obligation sociale, la pratique méticuleuse des rites produisait, pour les Romains, des énoncés religieux et un ordre du monde”.



Dans une époque parfois tentée de juger les hommes et les sociétés du passé avec les yeux et la sensibilité d’aujourd’hui, l’œuvre de John Scheid est un puissant antidote contre tout “ethnocentrisme temporel”. Elle témoigne aussi de l’intérêt toujours renouvelé pour la Rome antique. C’est pourquoi, notre programmation de cette semaine est entièrement consacrée à cette source lointaine, mais toujours féconde, de notre civilisation.



Bonne écoute !



Xavier Darcos

Chancelier de l’Institut de France



 



(1) Rites et religion à Rome,

par John Scheid, CNRS Éditions, août 2019, 23 €.


Le grand entretien de la semaine

Rites et religion à Rome



« Foisonnante, inventive, en prise constante avec la vie de la Cité, la religion romaine diffère radicalement de nos religions modernes. Elle n’exigeait en effet aucune croyance conforme à une doctrine, ne connaissait ni pratique méditative, ni lectures de textes sacrés, ni prières contemplatives et intériorisées. Les “fidèles” des dieux romains n’étaient pas des croyants pris dans leur vie religieuse personnelle, mais des citoyens conçus dans leur être collectif et leurs aspirations communautaires.
Dans la Rome antique, tout acte collectif possédait un aspect "sacré", et tout acte religieux un aspect civique. C’est cet univers rituel singulier que revisite ici le grand spécialiste de l’Antiquité John Scheid, prenant appui sur les avancées les plus récentes de l’archéologie. Temples des dieux, bâtiments communautaires, règles de consécration, calendriers liturgiques, actes divinatoires, pouvoir des auspices, rites de purification, rôles sacerdotaux tenus par les consuls, gouverneurs, centurions, présidents de collèges d’artisans, pères de famille...
John Scheid souligne l’extraordinaire vitalité des rites romains, met en exergue leur puissance d’incantation et leur ambition de réunir à chaque instant les hommes et les dieux. Il décrypte aussi le rôle social des sacrifices et offrandes d’animaux, de végétaux cuisinés, de vin, d’encens... »



Présentation par l’éditeur de Rites et religion à Rome,
par John Scheid, CNRS Éditions, août 2019, 23 €.

volume

Écoute en direct

volume
En cours :
Depuis 05:03:20
Les rites romains formaient une véritable religion !
Entretien avec l’historien John Scheid, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Émissions de la semaine

Les rites romains formaient une véritable religion ! Affinités électives Entretien avec l’historien John Scheid, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
“Nos chers Romains. Ce que nous devons à la Rome antique” En colloque Par Xavier Darcos, chancelier de l’Institut de France

Les conférences de l'Institut



L'Institut de France propose pour l'année 2019-2020 six cycles de douze conférences chacun données par des académiciens. Ce programme, organisé pour un large public, aura lieu dans l'auditorium Liliane et André Bettencourt récemment inauguré.

Le programme portera sur les sujets suivants :
- « Chateaubriand : de l'Ancien Régime au Nouveau Monde »
- « Les grands défis des changements de l'environnement »
- « Mondialisation et humanisme »
- « De la tragédie grecque au tragique d'aujourd'hui »
- « Regards croisés sur l'animal »
- « Leçons de géométrie populaire »

Le détail des conférences, les dates et les horaires sont consultables sur le site de l'Institut de France www.institut-de-france.fr
Les inscriptions se font à l'adresse suivante : www.fnacspectacles.com/place-spectacle/paris-06-institut-de-france-salinfra-lt.htm

Magazine de la semaine

Chaque semaine, Canal Académie vous propose une sélection issue de ses archives pour prolonger le grand entretien

Le monde grec face à la domination romaine Entretien avec Jean-Louis Ferrary, membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres
Dictionnaire amoureux de la Rome antique de Xavier Darcos : "Ce qui me touche, m’étonne ou m’enchante dans la Rome antique. » Le secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques explique sa fascination pour l’Antiquité romaine
Le dictionnaire de l’Antiquité sous la direction de Jean Leclant (1920-2011), ancien Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Malheur aux vaincus ! La prise de Rome par les Gaulois avec Dominique Briquel, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres : Le mythe derrière l’histoire
L’Empereur Constantin le Grand, protecteur du christianisme du IV e siècle Par Gilbert Dagron, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Les sources chrétiennes de l’Antiquité tardive avec Jacques Fontaine, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Glen W. Bowersock : le monde gréco-romain, aperçus d’une œuvre immense L’historien et philologue américain Glen W. Bowersock, associé étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Le rôle de la guerre dans la vie politique romaine à l’époque d’Auguste Par Yann le Bohec, Colloque "Guerre et politique"
"Qui nous délivrera des Grecs et des Romains ?" Robert Kopp, correspondant de l’Institut, au troisième colloque international de l’Adirel
Les mutations romaines de la res publica Entretien avec Claudia Moatti, lauréate du Prix Millepierres pour son “histoire romaine de la chose publique”
Romulus, jumeau et roi : un récit mythologique indo-européen ? Entretien avec Dominique Briquel, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Rome des origines à la mort d’Auguste Entretien avec Alexandre Grandazzi, lauréat 2017 du Prix Chateaubriand
"Fondation de villes ", Rome, Jérusalem... Mythes fondateurs de cités antiques