EDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,



Le 29 novembre dernier, l’historien Serge Gruzinski a reçu le Prix Paule Dumesnil, décerné par l’Académie des inscriptions et belles-lettres, pour l’ensemble de son œuvre sur la colonisation en Amérique, et en particulier pour son dernier ouvrage intitulé : La machine à remonter le temps. Quand l’Europe s’est mise à écrire l’histoire du monde (1).



Dans l’entretien qu’il nous a accordé à cette occasion, Serge Gruzinski revient sur la colonisation du Mexique par les Espagnols et sur les raisons qui ont poussé les Européens à diffuser leur propre conception du temps et de l’histoire à la suite de la découverte de ce monde inconnu.



De façon plus personnelle, il s’interroge également sur son propre travail d’historien : pourquoi « consacrer quarante ans de sa vie à remettre sur le métier les mêmes sources, les mêmes Indiens, les mêmes siècles, le même pays”, “pourquoi chercher à atteindre ce qui par la distance, par l’époque, par les lieux, est radicalement distinct du monde où je suis né ?”. Les affinités personnelles y ont certainement une part, mais n’expliquent pas tout. Il y a aussi la perception, de plus en plus acérée, que l’expérience de cette première mondialisation et du choc des cultures qui en a résulté peut nous éclairer sur les enjeux de celle que nous vivons.



C’est pourquoi, en complément de cet entretien inédit, nous vous proposons une série d’émissions offrant des éclairages différents sur l’évolution radicale des relations que l’Europe entretient avec le monde avec, en toile de fond un défi de taille : s’inscrire dans une histoire globale dont nous ne sommes plus nécessairement le centre.



Bonne écoute !



Xavier DARCOS

Chancelier de l’Institut de France



(1) La machine à remonter le temps. Quand l’Europe s’est mise à écrire l’histoire du monde, par Serge Gruzinski, Éditions Fayard, octobre 2017, 368 p., 21,90 €.


Le grand entretien de la semaine

Quand l’Europe faisait - et pensait - l’histoire du monde



« En 1517, il y a cinq cents ans, la réforme de Luther fracture l’Europe. La même année, les conquistadores espagnols s’en prennent au Mexique, qu’ils colonisent et christianisent. Ils y introduisent aussi notre façon d’écrire l’histoire.
Les vainqueurs ignorent tout des sociétés indigènes. Or pour imposer leur loi, ils doivent impérativement connaître les coutumes et donc le passé des vaincus. Mais que sont l’histoire et le temps dans l’esprit des Indiens ? Le temps n’est pas encore une valeur universelle. Comment les Espagnols formatés dans une Europe chrétienne où l’histoire est chronologique et orientée auraient-ils pu concevoir et accepter la cosmologie méso-américaine ?
Civilisés contre barbares ? En quelques décennies, la machine à remonter le temps des envahisseurs s’emploie à capturer les mémoires des sociétés amérindiennes pour leur fabriquer un passé qui puisse être rattaché au patrimoine antique de la chrétienté. Du côté des Indiens, le souvenir de leur monde au sein duquel les êtres, les choses et les dieux étaient liés se dilue avec le passage des générations même si, dans les codex ou dans les mystérieux cantares, subsistent quelques pans secrets de leur mémoire.
Serge Gruzinski propose ici une exploration inédite des débuts de l’expansion coloniale et nous explique comment, sur le terrain, religieux et Indiens se mettent à écrire l’histoire du monde. »



Présentation par l’éditeur de La machine à remonter le temps. Quand l’Europe s’est mise à écrire l’histoire du monde, par Serge Gruzinski, Éditions Fayard, octobre 2017, 368 p., 21,90 €.

volume

Écoute en direct

volume
En cours :
Depuis 11:28:18
Erik Orsenna, de l'Académie française : L'Entreprise des Indes
Le romancier explique sa propre entreprise d'écriture, au micro de Jacques Paugam

Prochainement :

Commence à 12:14:28
Thomas Tanase présente sa biographie de Marco Polo


Émissions de la semaine

L’Europe, le monde et l’histoire Affinités électives Entretien avec Serge Gruzinski, lauréat 2019 du Prix Paule Dumesnil, décerné par l’Académie des inscriptions et belles-lettres
“ Les interventions militaires de la France sont-elles encore utiles et efficaces ?” Sous la Coupole Communication du général Henri Bentegeat , ancien chef d’état-major des armées, devant l’Académie des sciences morales et politiques

« Des concepts étranges aux technologies de pointe : la mécanique quantique »

Les conférences de l’Institut



L'Institut de France propose pour l'année 2019-2020 six cycles de douze conférences chacun données par des académiciens. Ce programme, organisé pour un large public, aura lieu dans l'auditorium Liliane et André Bettencourt récemment inauguré.

Le programme portera sur les sujets suivants :
- « Chateaubriand : de l'Ancien Régime au Nouveau Monde »
- « Les grands défis des changements de l'environnement »
- « Mondialisation et humanisme »
- « De la tragédie grecque au tragique d'aujourd'hui »
- « Regards croisés sur l'animal »
- « Leçons de géométrie populaire »

Le détail des conférences, les dates et les horaires sont consultables sur le site de l'Institut de France www.institut-de-france.fr
Les inscriptions se font à l'adresse suivante : www.fnacspectacles.com/place-spectacle/paris-06-institut-de-france-salinfra-lt.htm

Magazine de la semaine

Chaque semaine, Canal Académie vous propose une sélection issue de ses archives pour prolonger le grand entretien

Isabelle la Catholique (1451-1504) Avec Isabelle Schmitz
Senghor et l’indépendance du Sénégal Discours prononcé par Pierre Messmer
Les Antilles à Paris, une exposition à la bibliothèque Mazarine De nombreuses richesses sur l’histoire des Antilles, par Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut
Francis Aupiais, défenseur des cultures africaines Pour une reconnaissance africaine
Les grands explorateurs français : Robert Cavelier de La Salle Voyage en Amérique du Nord avec Jean Bastié et Axel Maugey
Erik Orsenna, de l’Académie française : L’Entreprise des Indes Le romancier explique sa propre entreprise d’écriture, au micro de Jacques Paugam
Les voyageurs à Pékin Quand l’Empire du Milieu inspirait Marco Polo, Matteo Ricci ou Pierre Loti, par Bertrand Galimard Flavigny
Les quatre parties du monde : histoire d’une mondialisation Livre primé par l’Académie des sciences morales et politiques
"Petites phrases" d’Erik Orsenna, tirées de son livre L’entreprise des Indes Des phrases bien choisies à apprécier et à méditer !
L’Europe et le mythe de l’Occident : entretien avec Georges Corm Pour en finir avec "les fractures imaginaires"
8 novembre 1519 : l’entrée des Espagnols à Mexico A la découverte du Nouveau Monde
La révolution abolitionniste Entretien avec l’historien Olivier Grenouilleau, lauréat 2018 du Prix Guizot-Institut de France.
Hernan Cortès (1485-1547) A la découverte du Nouveau Monde
La route des épices : impériale et britannique (3/3) Une série présentée par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
La route des épices : établie et convoitée (2/3) Une série proposée par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
La route des épices : précieuse mais insuffisante (1/3) Une série proposée par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
Victor Schoelcher et l’abolition de l’esclavage (2/2) : vie et oeuvre d’un abolitionniste Seconde partie de l’émission consacrée à l’abolition de l’esclavage dans les Antilles françaises, par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
Victor Schoelcher et l’abolition de l’esclavage (1/2) : les Antilles françaises à l’aube de 1848 Première partie de la chronique consacrée à l’abolition de l’esclavage dans les Antilles françaises, par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques
La présence culturelle française à Singapour Un billet d’Asie de Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut
La ratatouille ou les avatars de la mondialisation des légumes Histoire et Gastronomie, la chronique du Dr Jean Vitaux