Ne faut-il pas déconstruire la déconstruction de Bourdieu ?

La sociologue Nathalie Heinich évoque son parcours avec Pierre Bourdieu au micro de Damien Le Guay
Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, spécialiste de l’art et du statut du créateur dans nos sociétés démocratiques, a écrit en 2007 « Pourquoi Bourdieu ». Livre d’admiration et de distance. Elle fut l’élève de Bourdieu pendant vingt ans puis, progressivement, elle s’en est émancipée. Elle relate ces deux moments dans ce livre et, durant cette émission avec le philosophe Damien Le Guay, elle reprend les formules si chères à Bourdieu : la "déconstruction sociale" et le "tout est socialement construit". Que faut-il penser d’un tel discours devenu dominant ?


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay
Référence : PAG1102
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag1102.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida9611-Ne-faut-il-pas-deconstruire-la-deconstruction-de-Bourdieu.html
Date de mise en ligne : 16 septembre 2012

Damien Le Guay invite Nathalie Heinich à reprendre les trois problèmes qu’elle met en avant de cette « déconstruction sociale », pratiquée par Bourdieu et ceux de son école :

Nathalie Heinich
Nathalie Heinich
© C Hélie/Gallimard

1/ De conception du monde, d’éléments d’analyse, elle est devenue une idéologie, un point de vue dominant, impérieux

2/ Réduire la compréhension du monde à l’idée, répétée à foison, que « tout est socialement construit » revient à réduire l’expérience que nos avons du monde et des choses à une seule et unique dimension.

3/ Cette certitude sous-entend que tout est artificiel, que rien n’est naturel. Il y a là comme un « naturalisme inversé », un a priori d’artificialité de tout.

Tous ces éléments d’analyse, selon lesquels « tout est socialement construit » conduisent à disqualifier le social, à considérer que tout ce qui fut construit d’une certaine manière pourrait être reconstruit autrement.

Que faut-il penser de ce discours dominant de la « déconstruction » ? Quelles en sont les limites ? Des éléments « naturels » n’existent-ils pas ? En somme n’est-il pas temps de déconstruire la déconstruction, d’en montrer les effets limités voire néfastes ?

Nathalie Heinich vient de faire paraître un livre (2012) sur la « visibilité sociale » - visibilité dans les médias -. Nous aurons l’occasion de consacrer une émission à ce livre prochainement.

Pierre Bourdieu (1930-2002)
Pierre Bourdieu (1930-2002)
© Louis Monier

- Son ouvrage Pourquoi Bourdieu est paru chez Gallimard (2007).






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires