Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Attention, une baignoire peut se cacher sous un meuble... ou l’inverse !

Histoires d’objets d’art dans lesquels on prendrait volontiers un bain, par Bertrand Galimard Flavigny

Dans Liaisons dangereuses, film de Stephen Frears, Valmont, joué par John Malkovich, pénètre dans le salon de Mme de Merteuil, jouée par Glenn Glose. Quoi de plus naturel, sinon que la dame est dans son bain ! Nous n’aurions pu le deviner sans la colère du vicomte qui renverse la chaise longue dans laquelle était posée la baignoire. Notre amateur d’objet d’art, Bertrand Galimard Flavigny, se lance dans des histoires de meubles de bain...


Bookmark and Share

On devine la suite : la marquise glisse sur le carrelage, empêtrée dans le drap humide qui revêtait la baignoire, tandis que l’eau s’écoule…

J'ai vu une « baignoire en chaise longue cannée » (h : 98 cm, l : 165 cm, prof : 66 cm), semblable à celle aperçue dans le film. Elle figurait dans un catalogue de la société des ventes volontaires Christophe Joron-Derem et a été adjugée 1.100 €, le dimanche 26 juin 2011 au château de la Petite Malmaison. Ce siège particulier est en hêtre mouluré et sculpté. Le dossier est mouvementé, les accoudoirs à manchettes garnies reposent sur des consoles ; les pieds sont cambrés.

Sans vouloir retracer l’histoire des baignoires, sachons qu’à la fin du XVIIe siècle, il en existait en bois doublé de plomb. Les modèles en cuivre étamé sont apparus vers 1680. Cela nous le savons grâce aux inventaires. Dans celui de Madame de Pompadour dressé en 1764, on trouve une baignoire en cuivre rouge. Ce métal a la propriété de conserver la chaleur de l’eau. Plus tard, on utilisera la tôle, vernie ou émaillée, en zinc éventuellement peint, en fonte émaillée, etc.

Cachée sous l'apparence d'un meuble, de face ou en sopha...

Ce qui nous intéresse davantage, ce sont les baignoires ayant l’aspect d’un meuble, comme la baignoire de face ou « baignoire en sopha » dont le dossier est fixé sur le long côté. Nicole de Reyniès indique dans Le Mobilier domestique, vocabulaire typologique (1), que Delafosse (Jean-Charles, 1734-1789) en a dessiné une qu’il a justement intitulée « baignoire en sopha » ; tandis que François Boucher le fils ( 1703-1770) désignait un autre modèle semblable qu’il intitulait : « baignoire vue de face ». L’ouvrage reproduit ce type qui fait songer à un bassin orné de sirènes entourant un cadre figurant une fontaine. Une estampe du même J-F Boucher datée de 1773 en montre une qui ressemble à celle mise en vente. L’ébéniste André-Jacob Roubo (1739-1791) en a représenté une autre vue de côté en indiquant que le dessus est en trois parties et le dossier amovible.






Quand "la dame au bain" tient salon


Avec le retour au naturel, le « siècle de la Raison de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires