Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La théorie des nuages » de Stéphane Audeguy

Grand Prix Maurice Genevoix de l’Académie française

Le Grand prix Maurice Genevoix, décerné par l’Académie française, a été remis en 2006 à Stéphane Audeguy pour son ouvrage « La théorie des nuages ».


Bookmark and Share

Défilé (« théorie ») des nuages, théorie («défilé») des corps, collection d'un roi de la Haute Couture ; hommage au philosophe de la matière et des atomes, Lucrèce ; tel est le livre multi-strates et protocolaire de Stéphane Audéguy, « primo-romancier » comme on lit parfois et comme on dit primipare. Ce livre est un chef d'œuvre du style et des sentiments, du montage et de la description. La collection des nuages se mue en collection obscure et l'on songe, en découvrant certains mots de l'énigme, à la mort de Picasso qui, la dernière année de sa vie, tenta de dessiner les parties obscures de la féminité sans jamais parvenir à l'exactitude recherchée. Le dernier épisode se passe en octobre 2006, un an après la fin de la rédaction du livre. Ultime pied de nez au temps qu'il fait ou au temps qui passe.

Extrait du discours sur les prix littéraires prononcé au Palais de l'Institut lors de la séance publique annuelle du 1er décembre 2005 par M. Frédéric VITOUX, directeur en exercice.


«Par sa tenue, l'élégance distante de son style, le beau plaisir d'une langue française maniée avec grâce et esprit, nous explique notre confrère Michel Déon, ce livre étrange semble vraiment une éclaircie dans la production romanesque contemporaine. L'intérêt glisse d'un personnage à l'autre avec, pour seul fil narratif, un intérêt poétique, météorologique, pictural et psychologique pour les nuages, leurs formes, leurs naissances et leur explosion en pluie ou neige. On notera aussi que ce livre décrit avec une effrayante exactitude l'éruption d'un volcan dans les îles de la Sonde et l'effet de marée qui en résulte, un désastre prémonitoire de celui bien réel qui s'est déroulé après la rédaction de ce livre.»

Liens Internet:

- site de l'Académie française : www.academie-francaise.fr

- site de l'Institut de France : www.institut-de-france.fr