Oreille aux aguets : soutenir l’écrit et la correspondance, le choix de la Fondation La Poste

Avec Dominique Blanchecotte, déléguée générale de la Fondation d’entreprise La Poste, par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe poursuivent leurs rencontres avec les fondations d’entreprise qui soutiennent la culture et les lettres françaises. Pour cette émission, ils ont invité Dominique Blanchecotte, pour nous faire découvrir comment la Fondation La Poste apporte au quotidien son appui à des initiatives qui ravissent tous les amoureux des mots, des lettres... et de la solidarité.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS615
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots615.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 5 juin 2011



Nous parlons donc de correspondances, correspondances qui, grâce au soutien de cette Fondation, sont publiées. Car il est parfois des lettres qui ressemblent à des livres, à des poèmes.

Nous naviguons aussi, dans un univers de Festivals, car la Fondation La Poste est le mécène du Marathon des mots à Toulouse. Un Marathon qui dure 4 jours. Mais nulle question de course ici ! Il s’agit de lectures publiques organisées aux quatre coins de la Ville Rose, avec bien entendu, la lecture de correspondances, dans un endroit inattendu : la chapelle des Carmélites.

Au passage, nous en profitons pour saluer, ceux et celles qui aiment la chanson, mais pas seulement pour la musique, avec le Festival « Les Voix du Sud »

Nous allons encore à la rencontre d’un prix pas comme les autres, le Prix Wepler, un prix littéraire, qui accueille en son jury un postier ! Et, pour que la lecture relie les êtres, la Fondation La Poste permet aux livres, à l’écriture de trouver le chemin des exclus, dans les prisons, dans les hôpitaux.

Dominique Blanchecotte notre hôte nous révéle les mots qui caractérisent l’engagement de la Fondation : éclectisme, passeur, esprit de découverte et engagement !

Pour notre conclusion poétique, un poème de circonstance :

Lettre de Blaise Cendrars

« Tu m’as dit si tu m’écris
Ne tape pas tout à la machine
Ajoute une ligne de ta main
Un mot un rien oh pas grand chose
Oui oui oui oui oui oui oui oui
Ma Remington est belle pourtant
Je l’aime beaucoup et travaille bien
Mon écriture est nette est claire
On voit très bien que c’est moi
qui l’ai tapée
Il y a des blancs que je suis seul à savoir faire
Vois donc l’œil qu’à ma page
Pourtant, pour te faire plaisir j’ajoute à l’encre
Deux trois mots
Et une grosse tache d’encre
Pour que tu ne puisses pas les lire. »



En savoir plus :

- Retrouvez toutes les émissions de notre rubrique l’Oreille aux aguets
- Accédez au site de l’Institut de la Qualité de l’Expression
- Apprenez-en plus sur la Fondation d’entreprise La Poste

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles. Ecoutez-la dans notre émission : De nouveaux codes de langage pour les entreprises

- Elle a également fait paraître début 2011 "La boîte à outils du chargé de communication" (Eyrolles).






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires