Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Benjamin Stora : Algérie 1954-1962, des documents inédits pour donner à voir toutes les mémoires

Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre
L’historien Benjamin Stora dans un livre-objet où le document a la primauté sur le discours historiographique, appelle à une nécessaire réconciliation de toutes les mémoires de l’Algérie, françaises et algériennes. Des fac-similés de photos, de dessins, de lettres, expriment le quotidien des Français et des Algériens, dans l’Algérie alors en proie à la guerre : une publication originale des Editions Les Arênes, à lire, à regarder, pour voir et commenter, seul ou en famille, ces années de guerre d’indépendance : des blessures à l’apaisement, une interview de Benjamin Stora.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : PAG888
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag888.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 16 janvier 2011

Les travaux de l’historien Benjamin Stora sur l’histoire de l’Algérie rencontrent un large écho des deux côtés de la Méditerranée, au-delà du seul milieu des historiens. Il est devenu incontournable sur ces questions pour avoir défriché et exploré d’un regard perçant, le terrain difficile de l’histoire de la guerre d’Algérie, qu’il n’a connue qu’enfant, puisqu’il est né en 1950, à Constantine, une ville qu’il quitte avec sa famille, en 1962 à l’âge de 12 ans. Le chercheur qui compte plus d’une trentaine d’ouvrages à son actif, actuellement professeur à l’Université de Paris-XIII et aux Langues ’O (INALCO), défend une histoire de l’Algérie sans tabou, un engagement indissociable de son histoire personnelle et familiale.

Benjamin Stora, <i>Algérie 1954-1962 Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre</i>
Benjamin Stora, Algérie 1954-1962 Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre
Editions Les Arênes, 2010

L’heure est maintenant venue du passage de la mémoire douloureuse à l’histoire accomplie, de la blessure à l’apaisement. Rejouer indéfiniment une guerre ancienne n’a pas de sens. Ce livre aux couleurs émouvantes des premiers appareils photos couleurs appelle à une nécessaire réconciliation des mémoires. Ainsi s’exprime l’historien Benjamin Stora, dans l’introduction de ce dernier livre paru en 2010, en collaboration avec Tramor Quemeneur, docteur en histoire et enseignant.

La sélection de ces documents quasiment tous inédits, révèle l’avancée de la recherche historique menée en France, comme celle menée en Algérie ces dix dernières années, sur le terrain difficile et encore douloureux de l’étude de cette guerre d’indépendance. L’ouverture des archives d’Etat, l’accès à des archives privées, ont atténué les blessures mémorielles mais des difficultés persistent sur les points sensibles. « Les Européens d’Algérie, les harkis et leurs descendants, ont encore du mal à regarder ce qui s’est passé de l’autre côté, c’est-à-dire du côté de la mémoire algérienne » nous dit Benjamin Stora dans cette interview. Il ajoute : « Et puis en Algérie, il y a aussi des tabous. Il est encore très difficile d’aborder la question des harkis et la question des divisions internes du nationalisme algérien, notamment à l’intérieur du FLN, pendant la Guerre d’Algérie. Donc, il y a encore des pistes à ouvrir, encore des chantiers à développer, à mettre en œuvre, ce qui fait, que cette histoire, en fait, n’est pas finie et loin s’en faut d’être écrite. »

Dans Algérie 1954-1962 Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre, tous ces acteurs sont justement réunis. L’accent est mis sur la multiplicité de ces différentes présences dans un déroulé chronologique qui part de L’Algérie d’avant au cessez-le-feu, à L’été 1962, l’exil, aux fêtes de l’indépendance et à La tragédie des harkis, la dernière double page de documents, dont l’abandon par les autorités françaises fait écrire aux deux historiens : « Le reniement des autorités françaises reste l’une des taches les plus noires de cette guerre ».
Parmi tous ces documents que le lecteur peut, pour beaucoup d’entre eux, saisir entre ses mains, signalons parmi "ces trésors", le brouillon du discours du général de Gaulle du 4 juin 1958 où la formule bien connue du "Je vous ai compris" remplace un "Je vous comprends", le texte largement raturé, côtoie quelques pages plus loin, la lettre d’un déserteur français à ses parents. Plus loin encore, la une du journal Libération de l’époque, datée du 19 mars 1962, jour de l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, grandeur nature, des dessins d’enfants, des tracts, tout au long du livre, des lettres...dont la découverte ne lasse pas.
Dans la partie Textes et documents de l’Algérie française à l’Algérie indépendante, à la fin du livre, signalons le texte de François Mauriac, de l’Académie française sur le sujet de l’autodétermination dont de Gaulle prononça le mot, la première fois, lors de son discours télévisé du 16 septembre 1959.

Dans cette émission, Benjamin Stora présente les différentes composantes mémorielles de cette guerre, l’originalité de sa démarche d’historien sur ce présent volume : la volonté de faire "une histoire à hauteur d’homme", faisant la part entre émotions et réflexions d’historien. Le livre ne masque pas la violence de la guerre par sa présentation sophistiquée qui conduit le lecteur à extraire lui-même les documents de leur pochettes d’origine et qui pourrait passer pour ludique. Ce livre-objet répond à des questions transgénérationnelles et primordiales entre la France et l’Algérie de manière très accessible.

Un livre à mettre entre toutes les mains pour libérer la parole de tous.

Le livre de Benjamin Stora, <i>Algérie 1954-1962 Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre<i>
Le livre de Benjamin Stora, Algérie 1954-1962 Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre
Editions Les Arênes, 2010

Pour en savoir plus

- Site Internet de Benjamin Stora

- Benjamin Stora a également publié en 2011 le tome 1 de "La Guerre d’Algérie vue par les Algériens" avec Renaud de Rochebrune, aux Editions Denoël (446 pages)

- Editions Les Arênes






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires