Les lettres d’amour d’Henri IV (2/2)

Lecture d’une vingtaine de lettres du Roi
Ecoutez la lecture d’une partie des nombreuses lettres d’amour qu’Henri IV écrivit, tout au long de sa vie, à ses épouses légitimes, Marguerite et Marie, et à ses favorites, du moins à trois d’entre elles : la comtesse de Gramont, Gabrielle d’Estrées et Henriette d’Entragues, lettres qui correspondent à trois périodes fondamentales de son règne. Henri IV, épistolier et grand écrivain ? Jugez-en !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Virginia Crespeau
Référence : voi560
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/voi560.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida6243-Les-lettres-d-amour-d-Henri-IV-2-2.html
Date de mise en ligne : 17 octobre 2010

Ces lettres d’amour ont été publiées dans le dernier ouvrage de Françoise Kermina « Henri IV, J’ai tellement envie de vous..., Lettres d’amour… » paru aux Editions Tallandier, Collection "La Bibliothèque d’Evelyne Lever" avec une préface de Jean Castarède, et une postface des extraits du livre d’Eugène Jung, publié en 1855 sur les talents d’écrivain d’Henri IV.

Elles nous apportent, précisent l’auteur et l’éditeur, un éclairage pittoresque sur la véritable nature attachante de celui qui reste le plus populaire de nos rois. Elles sont extraites du recueil qui en a été fait au XIXe siècle par deux professeurs chargés de ce travail pendant une quarantaine d’années et publiées en neuf tomes par messieurs Berger de Xivrey et J. Guadet (1843-1876). Nous en avons extrait près de deux cents adressées à ses trois principales maîtresses, Corisande d’Andoins comtesse de Gramont, Gabrielle d’Estrées, Henriette de Balzac d’Entragues, qui ont correspondu à trois époques fondamentales de la vie du roi : la première grâce à Corisande fut celle de l’accession au trône, la seconde grâce à Gabrielle, celle de la réconciliation avec les Français, notamment l’édit de Nantes après la conversion, la troisième celle de la consolidation de l’État.

Gabrielle d’Estrées (à droite) et sa sœur la duchesse de Villars (École française, vers 1594). Le geste de la duchesse de Villars signifie que Gabrielle d’Estrées est enceinte, ce que confirme la servante en train de coudre une layette en arrière-plan.

Si les deux premières maîtresses ont joué un rôle déterminant dans l’action politique, la troisième a plutôt servi de repoussoir, d’épouvantail en fomentant des complots et nourrissant des intrigues qui ont empoisonné sa vie. Et c’est aussi le mystère de la psychologie de ce roi que reflète cette correspondance où son auteur apparaît néanmoins comme un écrivain et prend sa place parmi les grands épistoliers de la littérature française. »

Né à Pau, le 14 décembre 1553, le jeune Henri de Navarre, le futur Henri IV était le fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret, reine de Navarre. Après avoir passé sa jeunesse dans le Béarn, il fut élevé, dès l’âge de huit ans, à la Cour de France, avec ses cousins Valois, et reçut l’éducation d’un parfait gentilhomme. Sa mère lui dispensa une éducation calviniste.

Chateau de Pau
Chateau de Pau

Sa naissance dans le Béarn, son enfance, son éducation et les valeurs réformées que lui transmet sa mère Jeanne d’Albret surnommée « La Reine des Huguenots » lui forgent une personnalité forte. Par son père, il acquiert d’autres talents, le courage physique, le charme, la gaîté, le goût des plaisirs de la vie. Par son éducation à la Cour, il connaît toutes les intrigues, les amis fidèles et les autres… Son mariage, le 18 août 1572 à Paris, avec Marguerite de Valois, sœur de Charles IX et d’Henri III, fut décidé, après le traité de Saint-Germain, en signe d’apaisement entre les deux communautés religieuses. Une semaine plus tard eut lieu le massacre de la Saint-Barthélemy... Homme de guerre, homme d’Etat qui a su imposer la paix par les armes, Roi rassembleur et bâtisseur, Henri IV au tempérament vif argent est aussi un homme de passions (il adore la chasse), et de plaisirs (il aime séduire les femmes).

- Au cours de cette émission, vous seront proposés des extraits de la correspondance entre Henri IV et sa première épouse Marguerite de Valois (appelée plus tard « la reine Margot »), née le 14 mai à Saint Germain-en-Laye, 1553 ; morte le 27 mars 1615 à Paris. Elle épouse Henri IV le 18 août 1572. Leur union étant restée stérile et en raison des frasques de la reine, Henri IV obtiendra l’annulation de leur mariage en 1599 par le pape Clément VIII.

- Des lettres à Diane d’Andoins, comtesse de Gramont, dite « la Belle Corisande », maîtresse du roi de 1573 à 1590. Elle est née en 1554 à Hagetmau, morte en 1620 en Navarre et est très certainement la seule à avoir obtenu l’estime d’Henri IV.

- Des lettres aussi à Gabrielle d’Estrées, maîtresse officielle du roi, née en 1573 à Coeuvres, morte le 10 avril 1599 à Paris, et surnommée la presque reine. Elle donne trois enfants à Henri IV.

- Enfin, des lettres à Catherine Henriette Balzac d’Entragues, maîtresse du roi, née en 1583 à Orléans, morte en 1633 à Paris ; elle succède à Gabrielle d’Estrées et donne deux enfants au roi.

La Reine Marie de Médicis
La Reine Marie de Médicis

Quant à la reine Marie de Médicis, née le 26 août 1573 à Florence, morte le 3 juillet 1642 à Cologne, elle épouse le roi le 17 décembre 1600. Elle est couronnée et sacrée le 13 mai 1610 à Saint-Denis. De son union avec Henri IV naîtront cinq enfants dont Louis XIII, né le 27 septembre 1601 à Fontainebleau, mort le 14 mai 1643 à Saint-Germain-en-Laye.

Voici les lettres publiées dans le livre de Françoise Kermina dont vous pourrez écouter la lecture dans cette émission :

- Le Roi à la Marquise de Verneuil Beaufort le 11 Octobre 1600 (page 123)
- Le Roi à la Comtesse de Gramont Lusignan, le 26 mai 1586 (page 44)
- Le Roi à la Comtesse de Gramont La Rochelle, le 17 juin 1586 (page 45)
- Le Roi à la Comtesse de Gramont La Rochelle, le 22décembre 1588 (page 54)
- Le Roi à la Comtesse de Gramont Niort le 1er janvier 1589 (page 54)
- Le Roi à Antoinette Pons, le 28 mai 1590 (page 58)
- Le Roi à Gabrielle d’Estrées, Compiègne le 14 avril 1593 (page 69)
- Le Roi à Gabrielle d’Estrées, Meulan le 16 avril 1593 (page70)
- Le Roi à Gabrielle d’Estrées, St Denis, le 12 juillet 1593 (page78)
- Le Roi à Henriette d’Entragues, Fontainebleau le 11 octobre 1599
- Le Roi à Henriette d’Entragues, le 13 Octobre 1599 (page 101)
- Le Roi à Henriette d’Entragues le 13 Octobre 1599 (Page 102)
- Le Roi à Henriette d’Entragues, Saint Germain en Laye, le 29 Octobre 1599 (page 108)
- Du Roi à Henriette d’Entragues, Fontainebleau, le 21 Avril 1600 (page 113) « Mademoiselle » jusqu’à « annuit. »
- Le Roi au sieur d’Entragues Fontainebleau, le 21 avril 1600 (page 113)
- Le Roi à Marie de Médicis Paris le 24 mai 1600 (page114)
- Le Roi à Marie de Médicis, Lyon le 24 juillet 1600 (page 118)
- Le Roi à Marie de Médicis, Grenoble le 30 septembre 1600 (page 122)
- Le roi à la Reine, Paris 27 janvier 1601 (page 132)
- Le Roi à la Reine, Limoges le 19 Octobre 1605 (page 165)

Ecouter l’interview de Françoise Kermina : Les lettres d’amour d’Henri IV (1/2)

Plusieurs émissions sur Canal Académie sont consacrées à Henri IV, notamment
- Les Académiciens racontent l’Histoire : Henri IV (1/2)
- Les Académiciens racontent l’Histoire : Henri IV (2/2)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires