Constantin et Clovis, deux conversions au christianisme

Tentative d’une comparaison avec l’historien Michel Rouche
Peut-on comparer la conversion de Constantin à la veille de la bataille du Pont Milvius en 312 et celle de Clovis un peu moins de deux siècles plus tard ? L’historien Michel Rouche, auteur d’une biographie du roi des Francs et d’un livre sur les origines du christianisme, nous apporte des éléments de réponses dans une émission passionnante d’histoire comparative.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST620
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist620.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida6161-Constantin-et-Clovis-deux-conversions-au-christianisme.html
Date de mise en ligne : 7 novembre 2010

Dans son ouvrage "Quand notre monde est devenu chrétien (312-394)", récemment réédité au Livre de Poche, Paul Veyne expliqua l’importance historique de la conversion de l’empereur Constantin dans l’histoire de l’humanité. Bien que minoritaire, la religion des Chrétiens s’est en effet imposée au monde. Nous savons aussi l’importance dans notre histoire nationale de la conversion d’un autre homme de pouvoir, le roi des Francs Clovis.

Le songe de Constantin
Le songe de Constantin
Bibliothèque nationale de France (MS Grec 510)

Cette émission d’Un jour dans l’histoire a souhaité faire une histoire comparative de ces deux moments décisifs : peut-on comparer la bataille du Pont Milvius en 313 remportée par l’empereur, avec la bataille de Tolbiac qui vit Clovis faire un serment païen à l’égard du Dieu des chrétiens ? Doit-on mettre sur un pied d’égalité la conversion intime de Clovis, baptisé par Remi, avec celle de Constantin ? Les problèmes politiques et sociaux soulevés par ces engagements religieux furent-ils de même nature ? Peut-on enfin qualifier ces conversions de bouleversement de l’histoire, de tournant majeur et pourquoi pas de révolution ?

Auteur d’une biographie de Clovis chez Fayard et d’un livre sur Les origines du Christianisme (30-451) chez Hachette, Michel Rouche relève le défi de cette comparaison. Il nous montre notamment l’importance, dans les deux époques, de l’arianisme qui eut pu bouleverser la conception des pouvoirs temporels et spirituels. Il nous offre au delà une réflexion sur nos temps contemporains : "Face à l’affirmation d’un Dieu fait homme, les Romains imposaient le culte impérial d’un homme devenu dieu. Arius réduisait Jésus à l’état de créature exceptionnelle. Mahomet ne voulut y voir qu’un grand prophète. Ernest Renan enfin, concluait qu’il était un "homme extraordinaire." Ce refus de la divinité du Christ court à travers toute l’histoire occidentale. Il fonde l’autonomie du pouvoir politique qui peut ainsi se diviniser lui-même. Les terribles combats autour du dogme de la Trinité s’expliquent par le fait qu’il est fondateur de la liberté. En effet, si Dieu est seul, il est tout. S’il est aussi trois, il est libre acceptation de la relation. Cette liberté-là n’apporte pas la sécurité du totalitarisme."

L’auteur.

Michel Rouche, né à Paris le 30 mai 1934, est un historien français, professeur émerite des universités, spécialiste de l’histoire de la Gaule entre l’Empire romain et le Moyen Âge. Il a enseigné à l’Université Charles-de-Gaulle - Lille III de 1969 à 1989, puis à l’Université de Paris IV - Sorbonne, comme professeur d’université. Il a été maître de conférences à l’Institut catholique de Paris. Ses recherches portent sur la fin de l’Antiquité et l’implantation des royaumes "barbares" au Haut Moyen Âge, notamment le royaume wisigoth.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont plusieurs ont été primés par les Académies : Attila, La violence nomade, 2009, Fayard ; Les origines du christianisme 30-451, hachette supérieur, 2007 ; Petite histoire du couple et de la sexualité, Société Sciences Humaines, entretien avec Benoît De Sagazan, CLD Editeur, réédition 2006 ; Le choc des cultures. Romanité, germanité, chrétienté durant le haut Moyen Age, Collection Histoire Et Civilisations, Presses Universitaires du Septentrion, 2003 ; Clovis, Fayard, 1996.

Les autres émissions avec Michel Rouche sur Canal Académie, cliquez ici.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires