L’oreille aux aguets : déclassement social, précarité et quelque part

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Pour cette nouvelle petite conversation autour de la langue, Jeanne Bordeau, de l’Institut de la qualité de l’expression et Olivier Desarthe, journaliste diplômé en didactique des langues, passent au crible les mots "déclassement social", "précarité" et "quelque part" ainsi que quelques expressions qui se répandent dont le fameux "café gourmand".


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS570
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots570.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 28 février 2010

La petite conversation autour de la langue se poursuit. Vos guides sont ravis de vous recevoir au pays des mots qui tintinnabulent ! Jeanne Bordeau, directrice et fondatrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression accompagné d’Olivier Desarthe, journaliste diplômé en didactique des langues, sondent les états d’âme d’une époque qui a bien besoin d’émerveillement !

En effet, armé d’une ferme volonté de prendre l’époque « à rebrousse plume », nous voici confrontés à ce triste mot « déclassement social ». Un déclassement qui semble se marier avec « précarité ». Deux vocables qui renvoient à l’incertitude économique et qui laissent espérer que viendra un temps radieux qui inventera une expression comme « déprécarisation », lorsqu’un salarié arrive à décrocher un vrai CDI par exemple !

Et les accords des participes passés !

En tant qu’auditeurs, spectateurs de la vie médiatique, vous nous permettrez également de déplorer ensemble cette injure faite à la féminité : de plus en plus de journalistes animateurs présentateurs omettent d’accorder les participes passés, on entend alors « la photo a été pris », « l’œuvre a été écrit » ! On parle vite, on n’articule plus et hop, on oublie de révérer comme il se doit la terminaison, marque d’un genre et d’une différence.

Nous vous dirons encore, que l’expression « quelque part » se fait de plus en plus présente avec les fameux : « vous êtes un artiste quelque part », « vous êtes un passionné quelque part » ! Confusion : ce n’est pas « quelque part » qui convient le mieux mais « en quelque sorte » !

Heureusement, pour ne pas conclure sur fond de tristesse, Jeanne Bordeau vous invitera à ressusciter des mots oubliés ! Merci de votre attention et au plaisir de voyager avec vous, au pays de l’Oreille aux aguets.

Ecoutez également les autres émissions de cette chronique :
Oliver Desarthe

L’Institut de la qualité de l’expression : http://www.institut-expression.com/ ou sur son blog http://blog.institut- expression.com

Découvrez ci-dessous quelques œuvres de Jeanne Bordeau qui, en « lexico-picturaliste », réalise et expose des « tableaux de mots » (collages, encre, papier sur carton) qui lui permettent d’observer et de « coaguler » l’actualité (CLIQUEZ pour agrandir).

De haut en bas : Communication 2009 - Les Puces savantes  ;

Société 2009 - Métamorphose  ;

Langage 2010 - L’œil des mots .

Les Puces savantes
Les Puces savantes
Métamorphose
Métamorphose
L’œil des mots
L’œil des mots

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires