A quoi sert l’histoire de l’art ?

par Roland Recht, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Alors que l’appétit de culture n’a jamais été aussi vif, et que son corolaire, la valeur fiduciaire des oeuvres, pèse de plus en plus dans la politique culturelle, Roland Recht revient sur les fondamentaux : à quoi sert l’histoire de l’art, et a fortiori, l’historien de l’art ? Une réflexion urgente à l’heure de la mondialisation culturelle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Priscille Lafitte
Référence : CARR255
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr255.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1976-A-quoi-sert-l-histoire-de-l-art.html
Date de mise en ligne : 8 juillet 2007



Roland Recht, professeur au Collège de France, membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Roland Recht, professeur au Collège de France, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Lorsque le Louvre décide d’ouvrir un "Louvre-bis" à Abou Dhabi, aux Émirats Arabes Unis, Roland Recht signe une tribune dans le journal Le Monde qui ébranle le petit monde de l’histoire de l’art. Une tribune intitulée "Les musées ne sont pas à vendre", signée également par François Cachin et Jean Clair, et dont voici un extrait :
« [...] Selon quel principe, soucieux de la conservation et de la mise en valeur des collections patrimoniales, devrait-on utiliser les oeuvres d’art comme des monnaies d’échange ? Les enjeux politiques et diplomatiques doivent-ils primer sur toute autre considération et entraîner des dépôts payants d’oeuvres essentielles au patrimoine d’un pays ? Qu’avons-nous en France de mieux à offrir que nos trésors d’art, qui attirent chaque année une grande partie des 76 millions de touristes, les plus nombreux du monde ? Que l’on puisse rêver d’un monde où circuleraient librement les hommes et les biens de consommation est légitime. Mais les objets du patrimoine ne sont pas des biens de consommation, et préserver leur avenir, c’est garantir, pour demain, leur valeur universelle. » (Extrait de la tribune dans Le Monde daté du 13 décembre 2006.)

Roland Recht est venu dans notre studio pour parler de son livre, A quoi sert l’histoire de l’art ? (éd. Textuel, 2007). Il plaide pour de meilleures relations entre l’historien d’art, le conservateur de musée, l’acteur économique et le décideur politique. Roland Recht travaille à construire des ponts entre la société et son histoire de l’art, et veille particulièrement au développement de l’éducation à l’image et à l’art.

A propos de Roland Recht

Roland Recht est historien de l’art. Il est spécialisé en architecture et sculpture du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle, en particulier l’architecture gothique en Rhénanie), en dessins d’architecture médiévaux, étude de la réception et de l’influence de l’architecture gothique dans la civilisation occidentale, historiographie de l’art, muséologie.
Roland Recht est membre de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres. Il est professeur au Collège de France (chaire d’Histoire de l’art européen médiéval et moderne).
Pour trouver sa biographie complète, rendez-vous sur le site de l’Académie des Inscriptions et belles-lettres

- En 2008, l’ouvrage de Roland Recht "Penser le patrimoine" a été réédité aux Editions Hazan.

Pour acheter ce livre sur Amazon.fr, cliquez sur le lien suivant : A quoi sert l’histoire de l’art ?






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires