Les cent plus beaux tableaux des États-Unis selon Pierre Rosenberg

L’historien de l’art, de l’Académie française, se penche sur quelques chefs d’oeuvre en Amérique
Pierre Rosenberg, de l’Académie française, a publié un recueil En Amérique seulement, cent tableaux des musées des États-Unis, sans équivalent dans les collections européennes. Il le présente ici, invité à Canal Académie par Krista Leuck.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Krista Leuck
Référence : CARR207
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr207.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1229-Les-cent-plus-beaux-tableaux-des-Etats-Unis.html
Date de mise en ligne : 7 décembre 2006
Logo Art absolument


Une centaine de tableaux des musées américains sont sans équivalent dans les collections européennes.

Le superbe livre de Pierre Rosenberg, intitulé En Amérique seulement, invite à une traversée des chefs d’oeuvre depuis le XV ème siècle jusqu’en 1912. Depuis plus de quarante ans, Pierre Rosenberg traverse chaque année l’Atlantique pour aller revoir les différents musées américains.

Henri Matisse, La joie de vivre.
Henri Matisse, La joie de vivre.
Toile 175 x 241 / 1905-1906

Au cours de cette émission, l’auteur rencontre, entre autres, Bellini, Poussin, Robert Campin, des natures mortes exceptionnelles de Zurbaran, des Rembrandt, Vermeer, Courbet, Ensor et Matisse, jusqu’à Marcel Duchamp et son Nu descendant un escalier n° 2 datant précisément de 1912. Il s’explique sur ces choix, d’autant plus délicats que les Etats Unis ne manquent pas de grands tableaux.

Gustave Courbet, La toilette de la morte.
Gustave Courbet, La toilette de la morte.
Toile 188 x 251,5 / vers 1850-1860

L’exergue le présente ainsi : « Ce livre voudrait inciter à la réflexion ceux que l’odeur des musées enivrent, ceux surtout qui croient, ont toujours cru et croient plus que jamais à la double fonction éducative et contemplative de cette admirable institution que nous avons hérité du dix-neuvième siècle. »
Une centaine de tableaux des musées américains sont sans équivalent dans les collections européennes.

James Ensor, L’entrée du Christ à Bruxelles en 1889.
James Ensor, L’entrée du Christ à Bruxelles en 1889.
Toile 252,5 x 430,5 / 1888
Marcel Duchamp, Nu descendant un escalier n°2.
Marcel Duchamp, Nu descendant un escalier n°2.
Toile 146 x 89,2 / 1968

En savoir plus sur :
- Pierre Rosenberg de l’Académie française

- Écoutez toutes les émissions de Pierre Rosenberg sur Canal Académie

Pierre Rosenberg, En Amérique seulement, Cent tableaux des musées des États-Unis sans équivalent dans les collections européennes, éditions Skira, 2006






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires