Ferdinand de Lesseps, un académicien sur un canal !

avec Ghislain de Diesbach
Découvrez le parcours hors norme de Ferdinand de Lesseps, grâce à son biographe Ghislain de Diesbach ! Académicien des sciences, puis élu à l’Académie française, Ferdinand de Lesseps parcourut le monde et se lança dans la construction de deux canaux, fortement chargés d’histoire, Suez et Panama...


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : HAB213
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hab213.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida1102-Ferdinand-de-Lesseps-un-academicien-sur-un-canal.html
Date de mise en ligne : 16 novembre 2006


Ferdinand de Lesseps (1805-1894),  fut élu à l’Académie des Sciences en 1873 et à l’Académie française le 21 février 1884.
Ferdinand de Lesseps (1805-1894), fut élu à l’Académie des Sciences en 1873 et à l’Académie française le 21 février 1884.

Ferdinand de Lesseps (1805-1894) débute sa carrière de diplomate à 20 ans ! Il est attaché d’ambassade à Lisbonne avec son oncle, dans un premier temps, avant de rejoindre son père à Tunis. En 1832, Ferdinand de Lesseps est nommé vice-consul à Alexandrie, en Egypte. Trois en plus tard, il monte en grade et devient consul général à Alexandrie. C’est à cette époque qu’il devient également le précepteur de Mohamed-Saïd, le fils de Méhémet Ali, "vice-roi" d’alors. Il développe une grande amitié avec Mohamed-Saïd, une amitié qui jouera, par la suite, un rôle central pour sa carrière...

En 1837, Ferdinand revient en France, épouse Agathe Delamalle, puis assure des fonctions consulaires aux Pays-Bas et en Espagne. En 1849, il est désigné pour mener les négociations pendant la campagne des Français à Rome. L’échec de l’affaire met fin à sa carrière de diplomate...

La roue tourne en 1854 : Mohamed-Saïd prend la place de son père, qui vient juste de mourir. Ferdinand de Lesseps reprend alors contact avec lui, pour lui parler de vive voix du projet qui lui tient à cœur : le canal de Suez, "canal des deux mers".

Le 30 novembre 1854, Mohamed-Saïd accorde à "son ami Ferdinand de Lesseps le pouvoir exclusif de constituer et de diriger une compagnie universelle pour le percement de l’isthme de Suez et l’exploitation d’un canal entre les deux mers".
Après trois années de démarches incessantes, Lesseps procède le 15 décembre 1858 à la constitution définitive de la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez. Le premier coup de pioche est donné le 25 avril 1859. En dépit de multiples difficultés techniques et diplomatiques, le canal est percé et inauguré du 17 au 20 novembre 1869.

La renommée de Ferdinand de Lesseps est internationale. Il élu membre libre de l’académie des sciences, en 1873.

Six ans plus tard, en 1879, Ferdinand de Lesseps accepte de prendre les opérations pour la construction du canal de Panama. Il a alors 75 ans ! Son fils Charles, le seconde, mais cette fois, cette opération est un échec total. Dès le départ, on ne recueille que 300 millions de francs sur les 400 demandés.
Les travaux commencés début 1881, connaissent de sérieuses difficultés dues aux conditions climatiques (précipitations abondantes), sanitaires (fièvre jaune, malaria) et géographiques (Ferdinand de Lesseps met deux ans pour se laisser persuader que la solution est un canal à écluses, afin de surmonter un mont de 87 mètres).

La situation financière s’aggrave, la liquidation de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama est prononcée le 4 février 1889.
En 1891 une plainte est déposée pour fraude et abus de confiance contre Ferdinand et Charles de Lesseps, et contre les administrateurs da la compagnie du canal. Le 9 février 1893, la Cour d’appel de Paris condamne les Lesseps à cinq ans de prison et 3 000 F d’amende. Seul son grand âge - 88 ans - évite à Ferdinand l’exécution de la peine. Il décède en 1894, à l’âge de 89 ans.

Ghislain de Diesbach, auteur de la biographie de Ferdinand de Lesseps.
Ghislain de Diesbach, auteur de la biographie de Ferdinand de Lesseps.

Découvrez son parcours, en compagnie de Ghislain de Diesbach, écrivain, biographe, auteur de Ferdinand de Lesseps, paru en 1998 aux éditions Perrin. Il est également l’auteur des biographies de Madame de Staël, de Chateaubriand, de la comtesse de Ségur, de l’abbé Mugnier, ou encore de Proust, livre pour lequel il a obtenu le Grand prix de la biographie de l’Académie française.

Bibliographie :

Ghislain de Diesbach, Ferdinand de Lesseps, éditions Perrin, 1998.
Ghislain de Diesbach, Ferdinand de Lesseps, éditions Perrin, 1998.

Ghislain de Diesbach, Ferdinand de Lesseps, éditions Perrin, 1998.

En savoir plus sur :
- Ferdinand de Lesseps
- L’association du souvenir du Ferdinand de Lesseps
- Retrouvez notre émission Focus sur la construction du canal de Suez : Remous et convoitises autour du Canal de Suez

- Retrouvez le programme complet de nos émissions consacrées à l’Egypte.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires