Gérard Titus-Carmel, autour du retable de Mathias Grünewald

Retransmission de la conférence de la Journée du livre médical
Le vendredi 14 septembre 2012, l’Académie nationale de médecine organisait sa 10 e journée du livre médical, intitulée De la mort à la vie. Cette journée a pour but de rappeler le rôle primordial de la mort dans la double histoire de la médecine et de la peinture. Artistes, gens de lettres et personnalités, à l’invitation de Jacques-Louis Binet, membre de l’Académie de médecine et correspondant de l’Académie des beaux-arts, ont tenu une conférence sur un artiste de leur choix.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

La dixième journée du livre de l’Académie nationale de médecine avait réuni le 14 septembre 2012, et confronté les travaux de Vladimir Velickovic et d’Adel Abdessemed autour de l’image du retable de Grünewald. Ici, vous pourrez écouter des extraits du texte de Dominique Ponnau, directeur honoraire de l’École du Louvre au sujet de Gérard Titus-Carmel, lus par Martine Amsili, comédienne, metteur en scène et dramaturge. Un texte empreint de romantisme et presque mystique, qui vous emportera jusqu’à cette extase, évoquée par Dominique Ponnau, dans la conclusion de son exposé.

Dans ces extraits, est d’abord évoquée la rencontre de Dominique Ponnau avec Titus-Carmel : « Revivre la douceur de cette matinée, la gravité du silence, la bienveillance attentive […] Nous nous apprivoisions au rythme des variations sur le thème du retable d’Issenheim, cent cinquante-neuf variations […]. » Puis, Dominique Ponnau, constate pour lui-même au sujet de ce Christ : « Nul ne peut le regarder sans blêmir d’horreur. […] Un christ à faire perdre la foi. » avant de reconnaître que « la traversée du retable fermé n’évite pas l’horreur ; elle la transperce et en révèle le sens. L’horreur ici, sous son voile, déchire ce voile et laisse à discerner [...]Le visage de l’homme en croix, visage mort […] un visage beau. »

Pour en savoir davantage, écoutez cette retransmission.

Le retable d’Issenheim de Matthias Grünewald, panneaux peints en 1512-1516.
Le retable d’Issenheim de Matthias Grünewald, panneaux peints en 1512-1516.

En savoir plus :

- Découvrez les autres émissions avec Jacques-Louis Binet sur Canal Académie, comme par exemple :

- Matisse, une seconde vie avec l’exposition Paires et séries au Centre Pompidou

- Degas et le nu

- Ecoutez la première conférence de cette dixième journée du livre de l’Académie nationale de médecine, retransmise par Canal Académie :

- La mort dans l’œuvre de Picasso, une conférence de Pierre Daix


- La fiche de Jacques-Louis Binet sur le site de l’Académie des beaux-arts






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires