Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Ce que révèle le déficit de la balance des paiements...

L’analyse de Jacques de Larosière, de l’Académie des sciences morales et politiques

Il n’y a pas que la dette qui soit inquiétante... Jacques de Larosière, de l’Académie des sciences morales et politiques, explique, dans sa chronique "Finances" que le déséquilibre de notre balance des paiements, même si le sujet est moins traité que celui de la dette ou de la crise de l’euro, est tout aussi inquiétant.


Bookmark and Share

Jacques de Larosière le confirme d'emblée : Si l'on parle beaucoup du déficit budgétaire, on parle assez rarement du déficit de la balance des paiements -et en particulier du déficit de ce qu’on appelle la balance des paiements courants, c'est-à-dire des opérations qui touchent les marchandises, le commerce, les services, les transferts financiers, mais pas les mouvements de capitaux au sens plus large du terme.

C'est pourquoi il a voulu traiter ou évoquer ce sujet important : "Il faut comprendre que cette balance qui regroupe les opérations soit au crédit soit au débit sur les marchandises, les services et les transferts financiers englobe en quelque sorte la relation économique fondamentale entre le pays et l’extérieur. Si vous avez un pays qui, comme le nôtre malheureusement, présente un déficit persistant de cette balance des paiements courants, cela peut être le symptôme d’un déséquilibre économique plus général. En effet si un pays importe systématiquement plus qu’il ne peut exporter, c'est en général le signe d’une faiblesse dans la compétitivité de ce pays et c’est peut-être aussi le signe qu’il y a trop de demande intérieure qui absorbe trop de production et qui n’en laisse pas assez à l’exportation. Le fait d’importer systématiquement plus que l’on exporte, il faut le comprendre, ne favorise pas l’emploi : les produits importés représentent des heures de travail pour les pays exportateurs mais ne génèrent aucun travail et aucun emploi en France, alors que si nous étions davantage exportateurs, c’est nous qui ferions travailler la population française pour cette production exportée.

On dit que la balance des paiements contribue soit d’une manière positive soit d’une manière négative -et malheureusement pour nous c’est d’une manière négative- à l’emploi et, en ce qui concerne la France, au chômage. Enfin la persistance d’un déficit de la balance des paiements courants entraîne, par définition même, l’accumulation d’un endettement extérieur. En effet le surplus de produits et de services importés doit être financé, et il doit être financé par des crédits extérieurs qui s’accumulent et augmentent la dette générale de notre pays. Voilà pourquoi j’ai voulu évoquer ce sujet".


L'évolution de cette balance depuis quelques années


"Cette évolution(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires