Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La gravure en mouvement du XVI e au XXIe siècle : de Dürer à Roger Vieillard en passant par Picasso

Avec Louis-René Berge de l’Académie des Beaux-arts et Anne Guerin

La gravure est loin d’être un art délaissé aujourd’hui. Depuis son apparition au XVe siècle, elle a gagné de bien nombreux supports : bois, métal, linoleum, au burin, ou à la pointe-sèche, à l’eau-forte ou à l’aquatinte, à la manière noire ou non… Ses différents supports et innovations techniques, au fil des siècles, ont renouvelé cet art auquel les grands noms de la peinture sont aussi attachés. En témoignent deux belles expositions qui lui sont entièrement consacrées en ce début d’automne parisien. L’une à Yerres, La gravure en mouvement du XVe au XXIe siècle , propose de s’intéresser aux faits marquants de son évolution. L’autre, à la Bnf, présente une partie de l’œuvre gravée d’Erik Desmazières, de l’Académie des beaux-arts, sur un de ses thèmes favoris, celui du monde des bibliothèques. L’occasion de prendre la pleine mesure de la vitalité de l’art de la gravure, dossier phare de l’émission et de découvrir aussi l’actualité des membres de l’Académie des beaux-arts.


Bookmark and Share

Gravure

Sur le Pont des arts se penche aujourd’hui sur le bel art de la gravure. L’Académie des beaux –arts compte une section gravure de quatre membres : Pierre-Yves Trémois, René Quillivic, Louis –René Berge et Erik Desmazières.
Chaque année, sur proposition des académiciens, deux prix de gravure sont ainsi décernés.
Deux Prix de gravure annuels distinguent l’art de la Gravure et œuvrent à sa diffusion auprès du public visant aussi à encourager les jeunes artistes graveurs. L'un a été fondé par la mécène et correspondante de l’Académie Nahed Ojjeh et l'autre par l’académicien Pierre Cardin qui distribue chaque année 5 prix dont un de gravure.







La gravure est un art majeur né vers 1430 en Europe. Matrice formidable pour les artistes qui l’ont faîte évoluer au fil des générations par leurs inventions techniques et créatrices, elle est un moyen d’expression à part entière. Elle a connu des heures de gloire, avec lesquelles les artistes d’aujourd’hui savent aussi renouer. Si elle a permis pendant des siècles, de reproduire des images d’art jusqu’à l’apparition de la photographie sans pourtant disparaître, elle n’en demeure pas moins un art qui joue de l’ombre et de la lumière avec subtilité et originalité. Art du trait et de lumière, elle est tout sauf un art figé.





Pour comprendre la gravure en mouvement du XVe au XXIe siècle, Marianne Durand-Lacaze accueille dans cette émission deux personnalités habituées du monde des graveurs. L’académicien Louis-René Berge, membre de la section gravure de l’Académie des beaux-arts, artiste graveur et Anne Guérin historienne de l’art auteur du catalogue raisonné des œuvres du graveur Roger Vieillard (1907-1989), qui fut membre de l’Académie et, le maître en gravure de Louis René Berge. Pur buriniste, il était l’un des représentants majeurs de cette discipline, lié au courant de l’École de Paris des années 1936- 1970. La tradition assumée, il a cependant engagé l’art du burin dans une voie novatrice et hardie, résolument moderne.




Loin d'une histoire de la gravure, l'entretien que vous pouvez entendre dans cette émission, vous propose de découvrir deux regards croisés(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires