Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La dégradation de l’enseignement

Constat et propositions

Laurent Lafforgue, membre de l’Académie des sciences et professeur permanent à l’Institut de hautes études scientifiques (IHES), se penche depuis deux ans sur la régression générale du niveau scolaire. Il nous livre ses conclusions.


Bookmark and Share

«De plus en plus d'étudiants, en deuxième année de Physique, ne savent pas additionner des fractions.»
«Une professeur d'espagnol à l'université est obligée d'expliquer à ses étudiants à quoi correspond un complément d'objet direct avant de pouvoir commencer son cours.»
Voilà le genre de témoignages que récolte Laurent Lafforgue depuis deux ans.

Lors d'un colloque à la fondation Del Duca sur le thème de la finalité de l'école, il a dépeint, avec d'autres collègues, un tableau très noir de la situation scolaire française.
Selon l'académicien, le système entier est à réformer, en commençant par l'enseignement primaire. L'instituteur doit enseigner les bases fondamentales aux jeunes élèves afin de bâtir un socle stable pour l'avenir des connaissances à suivre. Un bon apprentissage du français, des mathématiques et de la géographie est essentiel.
Concernant l'apprentissage de la lecture, pour Laurent Lafforgue, il est nécessaire de reprendre la méthode syllabique et d'abandonner la méthode globale ou semi-globale, à l'origine, selon lui, de catastrophes : le bon usage du français étant indispensable à la compréhension des autres matières.

Avec son franc[arler, Laurent Lafforgue nous livre son point de vue.

En savoir plus sur :
- Laurent Lafforgue
- L'Institut de hautes études scientifiques (IHES)(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires