Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le cognac : du "Brandevin" à la "Part des Anges"

La chronique « Histoire et gastronomie » de Jean Vitaux

L’origine du cognac remonte aux temps anciens où les Hollandais et les marchands de la Ligue hanséatique venaient acheter du vin (et du sel) en Charentes pour l’importer aux Pays-Bas. Seulement, le voyage en mer ne réussissait pas toujours aux vins qui arrivaient souvent piqués sur le lieu de consommation, et ils étaient concurrencés par le vin de Bordeaux. L’idée vint alors de distiller le vin pour obtenir un alcool qui résistait mieux aux aléas du voyage.... Écoutez notre chroniqueur gastronomique Jean Vitaux pour connaître la suite de l’histoire !


Bookmark and Share

L'origine du cognac remonte probablement aux temps troublés de la Guerre de Cent Ans. Ne pouvant transporter leurs vins vers Bordeaux, ces vins qui n'étaient pas « assez forts pour passer la mer » furent distillés pour ne pas tout perdre etse conserver sous un volume réduit.
Le brandevin était né : signifiant « vin brûlé », ce mot est d'origine néerlandaise (brandewijn), attesté dès le XVe siècle en Suisse, est utilisé au XVIIe siècle, s'est transmis à l'anglais où l'on parle de brand-wine dès 1622, puis de brandy-wine, et enfin de brandy à la fin du XVIIe siècle. Le brandy est devenu courant dans tous les pays anglo-saxons au XIXe siècle.


L'avantage était double : la conservation était infinie et le volume plus réduit. Cette « eau-de-vie ardente » est déjà mentionnée dès 1411. Les Anglais apprécièrent cette eau-de-vie, et comme à Porto,
à Madère, à Xérès et plus près à Bordeaux, des négociants anglais se chargèrent de la commercialisation du cognac : c'est l'origine des maisons Hennessy, Hine et Martel qui existent toujours.



La distillation du vin des Charentes permet d'obtenir une eau-de-vie de raisin d'une exceptionnelle qualité : deux facteurs semblent primordiaux pour expliquer ce succès planétaire : le terroir charentais et la double distillation. En effet les cépages utilisés pour la fabrication du vin qui sera distillé pour obtenir le cognac ne sont pas spécialement remarquables : ce sont surtout l'Ugni blanc et accessoirement Colombard, la Folle-Blanche et Saint-Emilion. Le terroir du cognac couvre essentiellement deux départements : la Charente et la Charente-Maritime. Il existe plusieurs territoires d'appellation de cognac. Par ordre de renommée ce sont la Grande Champagne, la Petite Champagne, les Boderies, les Fins Bois et les Bons Bois, et enfin les Bois ordinaires et les Bois de terroir. La Fine Champagne comprend au moins 50% de Grande et de Petite Champagnes. La distillation du cognac est particulière : il s'agit d'une double distillation(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires