Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Sur le Pont des arts : salon du dessin, peinture et télévision dans l’actualité de l’Académie des beaux-arts

De Pierre-Edouard au salon du dessin 2012, à Berthe Morisot au musée Marmottan, au Grand Tour de Patrick de Carolis

Sur le Pont des arts du mois de mars 2012, braque ses micros sur l’actualité du dessin, de la musique, du cinéma et de la télévision. Paris accueille en effet du 28 mars au 2 avril, différents salons qui font la part belle aux dessins de certains membres de l’Académie des beaux-arts : Erik Desmazières, Zao Wu-Ki, Vladimir Velickovic et Pierre Edouard. Dans cette émission, vous pourrez écouter deux interviews, celle du sculpteur Pierre Edouard parlant du dessin et celle de Marianne Mathieu, commissaire de l’exposition Berthe Morisot.


Bookmark and Share

Drawing Now Paris, le salon du dessin contemporain revient pour sa 6e édition au Carrousel du Louvre du jeudi 29 mars au dimanche 1er avril 2012 : l'occasion de visiter les stands de 82 galeries qui viennent du monde entier.




Drawing Now Paris présente cette année un Hors les murs.
Le salon fait aussi l’évènement en décernant un prix, créé l’an dernier.
Pour la deuxième année, le prix Drawing Now Paris sera remis à un artiste de moins de 50 ans, présenté en focus sur le stand d’une galerie. Le comité de sélection du Salon dévoilera le nom du lauréat le mercredi 28 mars à 17 H. L’an dernier l’artiste Catherine Melin avait été récompensée.



La galerie Samantha Sellem expose stand A30, de récents dessins de Vladimir Velickovic, tous de 2012, des encres sur papier d’assez grand format, 103 par 66 et un très grand dessin, intitulé Pitbull, jamais montré de plus de 2 mètres.


Pour ces habituels grands formats, Vladimir Velickovic a l’habitude de réunir plusieurs feuilles de papiers pour parvenir à une seule surface. Dans ses dessins, la part blanche du papier est réduite au minimum. Les éléments de ses compositions explosent le regard en un labyrinthe de corps déchiquetés, démembrés. Ses dessins sont chargés de, ce qu’il appelle ses « éclats d’imaginaires » ou « réellement vus ».

En 2012, il abandonne la thématique des éléments floraux qu’il avait explorée en 2010 et revient à cette figure animale, double carnassier de l’être humain en pleine course, symbole de la plus extrême des violences. Rappelons que pour l’artiste, l’essentiel est de: « Comprendre que par le dessin on peut communiquer absolument tout : la joie, la tristesse, le drame, le passé, le futur, la vie, la mort. Prouver que le dessin est avant tout portrait de soi-même, qu’il est capable de montrer beaucoup et de cacher très peu » (Velickovic, 1983).




Ses dessins sont présentés auprès de ceux de Nebocha Besanic, de Marcos Carrasquer et de Frédéric Arditi et de Barbara Thaden, tous soutenus par la galerie Samantha Sellem, à Paris, et tous en lice pour le prix du dessin(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires