Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Matisse, Cézanne, Picasso... L’aventure des Stein au Grand Palais à Paris

Jacques-Louis Binet, correspondant de l’Académie des Beaux-Arts,

Jacques-Louis Binet a choisi, pour sa chronique sur les expositions, de parler de « Matisse, Cézanne, Picasso…L’aventure des Stein » ouverte, au Grand Palais, jusqu’au 16 janvier 2012. Il souligne l’originalité de la famille Stein qui s’installe à Paris au tout début du XX e siècle, et son rôle dans le développement de l’œuvre de Matisse et de Picasso. Belle occasion pour notre chroniqueur de retracer toute une période de l’histoire de l’art, entre 1905 et 1910.


Bookmark and Share

La famille Stein

Cette famille de l’ouest des Etats-Unis, enrichie par la construction du Tramway de San-Francisco, était composée de trois enfants, Michael, qui reprendra les affaires familiales, et épousera Sarah ; Léo, formé à l’université de Harvard, brillant causeur, qui souhaite devenir peintre et Gertrude, qui veut écrire.




Léo, le premier, s’installe à Paris, 27 rue de Fleurus, en 1902, après avoir trouvé deux parrains prestigieux, Alfred Barr, qui deviendra le premier conservateur du Musée d’art moderne de New-York et Bernard Berenson qui réécrira à Florence l’histoire de la peinture italienne. Très vite Léo s’initie aux œuvres de Manet, Cézanne, Renoir, Degas, dont il acquiert quelques tableaux ou dessins, pour découvrir, sans le connaître, Matisse au salon d’automne 1905, y acheter, sans la comprendre La Femme au chapeau, puis Le Bonheur de vivre en 1906, et en 1907 Le Nu bleu : souvenir de Biskra. Introduit par Pierre-Henri Rocher dans l’atelier de Picasso, qui le fascine, il choisit, avec Gertrude, Meneur de Cheval nu, deux tableaux de la période bleue, deux de la période rose, dont un superbe nu. Il ne suivra plus Picasso après Les Demoiselles d’Avignon.




La plus jeune, Gertrude, rejoint la rue de Fleurus en 1903, pour y écrire et y installe sa compagne, Alice Toklas en 1908. Elle suit Léo dans les ateliers, pour bientôt participer à ses achats. Après avoir encouragé son frère à prendre, sans la comprendre, la Femme au chapeau, elle s’attache surtout à Picasso, lui commande son portrait, qui demandera plus de quatre-vingt séances en 1906, achète des dessins de la période des Demoiselles d’Avignon, puis elle s’intéressera à Balthus, Picabia, Juan Gris, Masson, Bérard, Tal-Coat et Atlan. Après la guerre de 1914, elle recevra souvent Hemingway, Scott Fitzgerald. Elle ne quittera pas la France en 1940 et y mourra en 1946.

L’aîné de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires