Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Eugène Tisserant (1884-1972), le cardinal qui connut six papes...

Retour sur le parcours d’un académicien homme d’Eglise, par Etienne Fouilloux, invité de Christophe Dickès

Avec le cardinal Villot, le cardinal Eugène Tisserant est sans nul doute un des rares français à avoir eu un rôle de taille au sein du Vatican. Arrivé en 1908 dans la Ville éternelle, il fut à la fois témoin et acteur d’une Église menacée par le communisme, le fascisme et le nazisme sous le pontificat de six papes, de Pie X à Paul VI. Évoquer ce destin extraordinaire est aussi un moyen de découvrir l’Histoire de l’Eglise du XXe siècle, ce que fait admirablement le professeur Etienne Fouilloux au cours de cette émission et dans une biographie, qui vient de paraître aux éditions Desclée de Brouwer. Etienne Fouilloux présente aussi au cours de cette émission sa collaboration au Dictionnaire des évêques de France publié aux Editions du Cerf.


Bookmark and Share

Qui se souvient aujourd’hui du cardinal Eugène Tisserant, originaire de l’Est de la France, né en 1884 et mort en 1972 ? Qui se souvient de cet homme d'Eglise qui domina le XXe siècle ? En effet, il connut deux Guerres mondiales, le délitement des empires, les totalitarismes nazi et communistes… Il vécut aussi sous les pontificats de sept papes, en rencontra six, travailla tout particulièrement avec deux (Pie XI et Pie XII) et participa même à l’élection de trois d’entre eux (Pie XII, Jean XXIII et Paul VI). Il vécut à la fois la crise néo-thomiste mais aussi la crise moderniste, la crise des années 60 dans une Église qui, elle-même, dût faire face aux bouleversements du siècle, pour finalement tenter de s’adapter au monde, à l’occasion du Concile Vatican II…

Un savant hors pair !

Prince de l’Eglise, le cardinal Tisserant fut aussi et avant tout un savant hors pair. Chercheur, polyglotte, élu à l’Académie des Inscriptions et des Belles Lettres (en 1938) mais aussi à l’Académie française (en 1961 au fauteuil 37)... Une sorte d’icône de la réconciliation de la foi et de la raison, dont parlera bien plus tard un certain Jean-Paul II dans une encyclique fameuse. La lecture de cette vie aux multiples facettes nous permet sans nul doute de mieux appréhender, de mieux comprendre et de mieux saisir l’histoire contemporaine de l’Eglise. Pour évoquer cette personnalité hors du commun, Christophe Dickès reçoit Etienne Fouilloux, un des plus grands spécialistes de l'Eglise contemporaine.

L'invité.

Étienne Fouilloux, est professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Lumière-Lyon II où il a dirigé le Centre d'histoire religieuse André-Latreille (1991-1998). Ses travaux portent sur l'histoire intellectuelle et spirituelle des christianismes (catholique, protestant et orthodoxe) au XXe siècle. Il a notamment publié l'édition critique des Agendas de la nonciature d'Angelo Giuseppe Roncalli, futur Jean XXIII, à Paris. Son livre La Collection « Sources chrétiennes », éditer les Pères de l'Église au XXe siècle vient d'être réédité aux Editions du Cerf. Sa biographie du cardinal Eugène Tisserant est sortie chez éditions Desclée de Brouwer, dans la collection "Pages d'Histoire", dirigée par J.D. Durand. Il a aussi participé au Dictionnaire des(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires