Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Dame du Palatin, un roman de Patrick de Carolis : La belle Arlésienne épargnée par Néron

L’académicien des beaux-arts confie son coup de coeur pour l’épouse de Sénèque !

Tacite, Boccace, Montaigne ont encensé, en leur temps, Paulina Pompeius cette « jeune et très noble dame romaine qui avait épousé Sénèque ». Patrick de Carolis, journaliste et écrivain, membre de l’Académie des beaux-arts, a salué, à son tour, cette héroïne dans son dernier roman historique La Dame du Palatin. Il évoque au micro d’Anne Jouffroy son coup de cœur pour cette jeune fille de Provence, entraînée malgré elle dans les intrigues sanglantes de la Rome impériale de Claude, d’Agrippine et de Néron.


Bookmark and Share

Naître en Arelate (en Arles), en 26 après J.C, et devenir la femme d’un des hommes les plus célèbres de l’Antiquité, c’est la destinée étonnante que connut Paulina, fille d’un riche négociant et armateur gallo-romain, en épousant Sénèque, écrivain, philosophe, précepteur et conseiller de Néron.

Arelate et Jules César

Arles, région d’étangs et port fluvial, était spécialisée dans la construction de bateaux à fonds plats. Jules César, au moment de son combat qui l’opposait à Pompée à Marseille, eut besoin de bateaux à fonds plats. Il fit appel aux armateurs arlésiens ; le grand[ère de Paulina, entre autres, prit fait et cause pour César – après quelques hésitations toutefois. Jules César remercia, d’une part, les familles qui le servirent et, d’autre part, la cité, elle-même. Il fit de cette ville la 6ème Colonie romaine et il offrit aux Arlésiens des aqueducs, des arcs de triomphe et un des premiers théâtres en pierre hors de Rome.
C’est à César qu’Arles doit d’être la plus grande commune (en superficie) de la France du XXIe siècle.

Provincia gallo-romaine, terre de métissage

Le roman commence, en Arelate, au temps de l’Empereur Claude (41-54). Les racines gauloises sont très vivantes dans cette province romaine. Patrick de Carolis dessine le portait de l’époque gallo-romaine déchirée entre sa répulsion et son attraction pour Rome, la puissance dominatrice (clivages récurrents dans tous les pays dominés, à toutes les époques).
La Provence est une terre ouverte aux courants de civilisation. Marins, militaires apportent de nouvelles religions : les cultes de Mithra, d’Isis et bientôt la secte de Christos. Arles est un des berceaux du christianisme en France.
La tante et la mère de Paulina symbolisent le respect des traditions sociales et religieuses de la Gaule du premier siècle de notre ère. Le père, Paulinus Pompeius, dont les bateaux sillonnent la Méditerranée, devient préfet de l’Annone à Rome. Le mirage romain l’aspire pour un temps. Puis il rentre en Arelate, fatigué des compromissions que la cour impériale lui impose. Son gendre, Sénèque lui avait dit : «(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires