Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

François Weyergans : ses prédécesseurs sur le 32ème fauteuil de l’Académie française

avec Mireille Pastoureau, conservateur général, directeur de la bibliothèque de l’Institut de France

40 fauteuils à l’Académie française, dont chacun a une histoire étant donné la notoriété de ses occupants au fil des siècles, et ce depuis 1635 ! Peu à peu, Canal Académie complète la liste de l’histoire de ces fauteuils, grâce à Mireille Pastoureau, conservateur général, directeur de la bibliothèque de l’Institut qui la rédige et organise, au moment de chaque nouvelle élection, une exposition de quelques trésors, objets et livres, que possède cette bibliothèque. Voici celle du 32 ème fauteuil aujourd’hui occupé par François Weyergans.


Bookmark and Share

Le 16 juin 2011, François Weyergans a été reçu sous la Coupole au trente-deuxième fauteuil de l’Académie française, et a prononcé l’éloge de Maître Maurice Rheims. Vingt-et-unième titulaire de ce fauteuil, il y fut précédé par des personnalités variées, évoquées ici par Mireille Pastoureau. Cette émission est la 11 ème d'une série consacrée à l'histoire des fauteuils de l'Académie française (voir en bas du texte les autres émissions).



1 - Le tout premier titulaire est célèbre : Claude Favre de Vaugelas ( 1585-1650).
Admis à l'Académie française dès 1634, connu comme grammairien. Ses Remarques sur la langue françoise utiles à ceux qui veulent bien parler et bien escrire, lui demandèrent trente ans de travail. C'est une longue suite d'observations sur la langue, se succédant sans ordre précis : prononciation, forme d'un mot, conjugaison, construction d'un verbe, orthographe, genre d'un nom, sens d'un mot ou d'une expression, place des mots dans la phrase, etc. Il veut donner non pas des règles mais « le bon usage ». Il devint responsable du Dictionnaire de l'Académie en 1639 mais lorsqu'il mourut, en 1650, ses créanciers nombreux firent main basse sur les manuscrits, ce qui priva l'Académie des papiers indispensables à la publication du premier dictionnaire.

2 - À Vaugelas succéda Georges de Scudéry, le frère de Mademoiselle. 1598-1667, élu à l'Académie en 1650. Il était lié à tous les grands noms de la littérature du XVIIè siècle, en particulier à Corneille. Il fut gouverneur du fort de Notre-Dame-de-la-Garde près de Marseille.

3 - Philippe de Courcillon, marquis de Dangeau (1638-1720), lui succède, élu à l'Académie française en 1667 et membre honoraire de l'Académie des sciences en 1704. Ce militaire se fit remarquer par son habileté aux jeux de cartes ! Il resta académicien durant 53 ans. Son journal sur la vie quotidienne à la cour, qui ne sera publié en intégralité qu'au XIXème siècle, servira de modèle à Saint-Simon.

4 - L'arrière petit-neveu de Richelieu, Louis-François-Armand du Plessis de Richelieu (1696-1788) fut lui aussi élu à l'Académie française (en 1720) et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires