Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

André Roussin, le géant des rideaux rouges !

Portrait de l’académicien par Danielle Mathieu Bouillon invitée de Jacques Paugam

Figure majeure de la scène théâtrale française, André Roussin a laissé sa trace sur les planches. Avec plus de trente pièces en cinquante ans de carrière cet auteur prolifique continue de régaler les amateurs de théâtre. Pour nous présenter ce géant des rideaux rouges, reçu à l’Académie française le 2 mai 1974, Jacques Paugam a invité Danielle Mathieu-Bouillon présidente de l’Association de la Régie Théâtrale depuis 1982.


Bookmark and Share

André Roussin aurait eu 100 ans en 2011. Il nous a légué un héritage considérable composé de chefs-d'œuvre tels La petite hutte, Les Œufs de l’autruche, Nina, Bobosse, Lorsque l’enfant paraît, La Mamma, La voyante et tant d'autres pièces.
C'est à 19 ans que Danielle Mathieu-Bouillon, actuellement présidente de l'A.R.T après une longue et riche carrière dans les métiers de la scène, fait sa connaissance. Au micro de Jacques Paugam elle évoque l’homme, sa carrière, son œuvre et sa pérennité.

André Roussin naît le 2 janvier 1911 à Marseille, plus précisément un dimanche, rue Paradis. Favorables augures ? On peut le penser, car il est issu d'une riche famille de la bourgeoisie phocéenne. Du côté maternel il est le petit-fils d'un puissant industriel de la région marseillaise, « personnage à la Hindenburg », qui vivait encore sous Napoléon III et qui lui inspira les pièces du Tombeau d’Achille et de La sainte famille. En revanche, la figure paternelle, qui l'influencera énormément, est d'origine plus modeste, son père ne devant sa réussite en tant qu'assureur qu'à son seul travail. C'est pourquoi il encourage son fils à étudier le droit, bien qu'il fût tout à fait conscient des aspirations de ce-denier. Taquin, il disait : «Mon fils a une double ambition : être dernier de la classe et devenir Napoléon. Pour la première ambition je pense qu’il n'y aura aucun problème, pour la seconde je ne suis pas sûr de vivre jusqu’au sacre».

C'est donc dans cette charmante atmosphère qu'André Roussin vécut sa jeunesse, à la fois choyé et incompris. Car c'était un passionné d'art. Très tôt sa sensibilité artistique se manifesta à travers de multiples passions pour les sciences des Muses. Commençant tout d'abord par le violon, il épargne ses parents en abandonnant au bout de six laborieuses années. Il se tourne alors vers le théâtre, et écrit sa première pièce dans un style proche de celui d'Edmond Rostand. Ce fut pour lui une vraie révélation qui lui permit de côtoyer, par l'écriture, Molière et ses autres pairs illustres. Dans sa frénésie créatrice il compose des centaines de vers, œuvre(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires