Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Souvenirs de famille : André François-Poncet, de l’Académie française. Un européen convaincu

Evocation en compagnie de son fils Jean François-Poncet

L’image d’André François-Poncet reste celle d’un brillant diplomate et d’un homme politique. Il fut aussi journaliste, écrivain et académicien. Pour son fils, Jean François-Poncet, ancien ministre des Affaires étrangères de Valéry Giscard d’Estaing, aujourd’hui sénateur, le mot qui caractérise son père est celui d’Européen. Au travers d’anecdotes et de récits, parfois dramatiques, où se mêlent la grande Histoire et l’histoire familiale, il évoque le souvenir de cette figure de l’Académie et les traits marquants de sa personnalité.


Bookmark and Share

Au début de cette émission, Jean François-Poncet confie que son père a exercé sur lui « une grande influence, par son exemple plus que par ses conseils ».

Une carrière éclectique

Né le 13 juin 1887 à Provins, décédé le 8 janvier 1978 à Paris, André François-Poncet a été élu le 15 mai 1952 à l’Académie française au fauteuil du maréchal Pétain laissé vacant jusqu’à son décès, puis, le 27 novembre 1961, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, au fauteuil de Louis Marin. Il fut élu la même année, Chancelier de l’Institut de France.
Normalien et agrégé d’allemand, il fut professeur au lycée de Montpellier puis maître de conférences à l’Ecole polytechnique et journaliste à l’Opinion.
Mobilisé en 1914, il fut détaché, de 1917 à 1919, au service de presse de l’ambassade de France à Berne puis devint adjoint à la Mission économique internationale, aux Etats-Unis.
De retour en France il fut élu député de la Seine en 1924 et réélu en 1928, puis fut appelé au gouvernement comme sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-Arts, à l’Economie nationale, puis à la présidence du Conseil.
Nommé délégué adjoint à la Société des Nations, il fut, de 1931 à 1938, ambassadeur de France à Berlin puis ambassadeur de France à Rome, de 1938 à 1940.
De retour en France, il fut arrêté par la Gestapo en 1943 et déporté en Allemagne jusqu’en 1945.
En 1949, il fut nommé Haut commissaire de la République française en Allemagne puis ambassadeur de France en République fédérale d’Allemagne jusqu’en 1955, année où il fut élevé à la dignité d’ambassadeur de France.
De 1955 à 1967, il fut vice[résident puis président de la Croix-Rouge française.

Souvenirs d’enfance et de jeunesse

Jean François-Poncet rappelle les origines familiales d’André François-Poncet : « Mon père était originaire d’une famille de juristes. Son père était un magistrat qui a terminé sa carrière à la Cour d’Appel de Paris mais qui avait fait le tour des petites Cours de la région parisienne ».
S’il connaît assez mal les premiers pas de son père dans la vie, car « il n’a pas laissé d’autobiographie », Jean(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires