Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les langues régionales de France (16/20). Les Mauges : une voyelle de plus

Une série proposée par la linguiste Henriette Walter

Dans la zone d’oïl occidental, une petite région située au sud d’Angers, dans le Maine-et-Loire, vaut la peine qu’on s’y arrête un peu longuement, car elle présente des prononciations assez étonnantes : les Mauges, entre Angers et Cholet.


Bookmark and Share

- Une voyelle inconnue ailleurs

A côté des voyelles classiques, présentes aussi en français :
/e/ fermé, comme dans la fumée,
/ɛ/ ouvert, comme dans ils fumaient, et
/ø/, arrondi, comme dans l'adjectif fumeux, les habitants des Mauges, du moins les plus âgés, connaissent une autre voyelle,
/ë/, articulée un peu plus en arrière et de façon plus tendue que le eu de fumeux, mais sans arrondissement des lèvres.
Cette voyelle centrale assez insolite leur permet de distinguer entre il fumait au singulier , avec /ë/, par rapport à ils fumaient au pluriel, avec / ɛ /, alors que nous confondons généralement dans une même prononciation il fumait au singulier et ils fumaient au pluriel.
De même, alors que nous employons la même voyelle (/e/ fermé) pour les deux participes passés, masculin et féminin (le cigare est allumé, la cigarette est allumée), ils disent : le cigare est allumé, avec la voyelle centrale /ë/, et la cigarette est allumée, avec /e/ fermé.


Enfin, comme nous, ils utilisent la voyelle /ø/ pour distinguer l'adjectif fumeux, de il fumait au singulier prononcé /ë/ avec cette voyelle si particulière /ë/, et également de ils fumaient, au pluriel, avec / ɛ / ouvert.Autrement dit, là où nous n'avons que trois voyelles :