Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le Timée de Platon, présenté par le recteur Bertrand Saint Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques

L’un des grands textes cosmologiques de la tradition occidentale.

Le recteur Bertrand Saint Sernin propose ici un "cours magistral" relatif au Timée, l’un des derniers dialogues de Platon : commenté pendant près de neuf siècles dans l’École du maître, il a influencé les autres traditions philosophiques de l’antiquité. Cette émission s’inscrit dans la série "Grandes figures de la philosophie des sciences" proposées par l’académicien.


Bookmark and Share

Bertrand Saint Sernin de l’Académie des sciences morales et politiques, fut détaché comme consultant à la direction des affaires scientifiques de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) de 1963 à 1965, puis revint à l'enseignement comme assistant à la faculté des lettres de Paris et collaborateur extérieur à la Délégation générale de la recherche scientifique et technique (1965-1969), maître assistant à la faculté des lettres de Paris puis à l'Université de Paris I de 1969 à 1972.
Ayant obtenu sa thèse de doctorat d'État, sur "Les mathématiques de la décision" à la Sorbonne en 1971, sous la direction de René Poirier, il est nommé à l'Université Charles De Gaulle (Lille III) où il demeurera de 1972 à 1986, tout d'abord comme maître de conférences, puis comme professeur à partir de 1982.
De 1986 à 1987, il est directeur de cabinet du Ministre de l'Éducation nationale, après quoi il est nommé recteur de l'Académie de Créteil et chancelier des Universités Paris VIII, Paris XII et Paris XIII (1987-1989).

Bertrand Saint Sernin vous invite à une immersion en profondeur dans tous les secrets du "Timée" de Platon:

" Traduit partiellement (p. 17-53) en latin par Chalcidius, sans doute à la fin du IVe siècle après J. C., il est étudié par les philosophes et théologiens latins du Moyen Âge ; il n’en existe pas (ou n’en subsiste pas) de traduction arabe complète, mais les penseurs musulmans le citent et, par l’intermédiaire de Galien, il nourrit la réflexion médicale en langue arabe. À la Renaissance, il est redécouvert et retraduit du grec : Kepler (1571-1634), fondateur de l’astronomie moderne, s’en inspire et, au XXe siècle, le mathématicien et philosophe Alfred North Whitehead, coauteur, avec Bertrand Russell, du grand traité de logique mathématique du début du XXe siècle, les Principia Mathematica, dit que le Timée de Platon et le Scholium de Newton sont les deux plus grands textes cosmologiques de la tradition occidentale.

I. Le plan du Timée

Après un résumé de la République et une évocation de l’Atlantide (17-27), le dialogue comporte deux parties à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires