Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

René-Primevère Lesson, pionnier de l’exploration de la nature et...correspondant de l’Académie des sciences

Un portrait par Françoise Thibaut, correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques

René Lesson est né à Rochefort le 1er germinal An II (20 mars 1794), jour du Printemps. L’officier d’état civil ajouta Primevère à René, lui donnant peut-être sans le savoir, son destin de botaniste... et de correspondant de l’Académie des sciences ! Le bilan de l’expédition "La Coquille" de Duperrey et Lesson est extraordinairement riche. Dans l’approche moderne de l’exploration de la nature, Lesson fut un pionnier que Françoise Thibaut nous fait redécouvrir.


Bookmark and Share

Issu d’une famille modeste, René Lesson entra à 14 ans à l’Ecole de santé de la Marine de Rochefort, la plus ancienne de France, créée en 1722 par Jean Cochon-Dupuy.

On ne célèbrera jamais assez les compétences et les mérites des médecins de la Marine, véritables puits de savoirs, le plus souvent acquis dans l’action, dans le monde entier et lors des longues traversées : médecins, chirurgiens certes, mais aussi pharmaciens, botanistes, climatologues, chimistes, physiciens, taxidermistes, zoologues, nutritionnistes ethnographes, géologues, hommes orchestres de toutes les situations, même les plus invraisemblables. René Lesson fut l’un d’eux, faisant avancer la connaissance dans de nombreux domaines.

L’entrée à l’Ecole de Rochefort en 1809 n’était pas bien difficile : les épreuves étaient : lecture, orthographe et pratique de la saignée. Par chance, il y rencontra le pharmacien en chef Bobe-Moreau, qui le prit sous son aile, l’initiant à la chimie et à la botanique. La fin de l’Empire fut sanglante dans les armées : blessés et malades affluaient du front devenu proche : 10 postes de chirurgiens de 3ème classe furent créés à la hâte à Rochefort. Lesson fut l’un d’eux : il avait 17 ans.




Affecté peu après sur la frégate Saale, puis sur le vaisseau Régulus incendié par les Anglais, Lesson se distingue par son efficacité et son dévouement. Mais la paix et la Restauration le laissent sans affectation, et par suite, sans emploi. Sans diplôme non plus, puisqu’il n’a pas fini ses études ; il fait brièvement du bénévolat dans les hôpitaux mais son savoir en botanique lui permet d’obtenir un poste d’aide-jardinier au jardin botanique de Rochefort alors à l’abandon. Parallèlement il reprend des études de médecine et se présente au concours des pharmaciens de la Marine où il est reçu 1er en mai 1816.

Il se marie en 1817 mais se retrouve veuf à peine deux ans plus tard, en 1819. Afin d’oublier ce drame, il se plonge dans la recherche, contribuant à l’exploitation scientifique de toute plante ou animal venu des zones tropicales : il publie un manuel de taxidermie et de naturalisation des spécimens qui fait autorité pendant des années chez les collecteurs.

En 1820, remarqué et protégé par Keraudren, inspecteur général(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires