Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France : Les dialogues d’Athènes

Quand l’héritage de la culture grecque féconde la réflexion sur les défis contemporains
La Fondation Alexandre Onassis, et son tout nouveau centre culturel à Athènes, ont invité huit prestigieuses institutions culturelles, dont l’Institut de France, aux "Dialogues d’Athènes", pour réfléchir ensemble, non sur la nostalgie du passé, mais sur les défis de l’avenir. Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France, présente ici la portée de cet événement, unique en son genre et de rayonnement international.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : FOC626
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/foc626.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 30 janvier 2011

L’Institut de France comptait parmi les huit grandes institutions académiques co-organisatrices - avec d’éminentes personnalités du monde des sciences et des lettres de la Grèce-, présentes lors de ces "Dialogues d’Athènes" qui se sont déroulés sur quatre journées du 24 au 27 novembre 2010.

Le Chancelier de l’Institut de France a prononcé l’allocution d’ouverture en rappelant d’abord combien la Grèce antique a fécondé tous les domaines de notre civilisation : littérature, politique, droit, arts, et sciences. Mais il ne convient pas d’en rester là : "A une époque où la rapidité du progrès scientifique trouble l’homme, où la complexité domine bien souvent les sciences et les techniques, nous devons permettre le retour de la réflexion et de l’humanisme au sens le plus large du terme". C’est en effet parce qu’elle a su mettre l’homme au centre de ses préoccupations que la civilisation grecque peut rester un modèle actuel.

Gabriel de Broglie, Chancelier de l'Institut de France
Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut de France
© Didier Plowy / Institut de France

Dans cet interview, il présente l’esprit dans lequel ces "Dialogues d’Athènes" ont été créés, à l’initiative de la Fondation Alexandre Onassis (dont le président est l’avocat Anthony Papadimitriou) : dans le but d’instaurer un dialogue entre intellectuels sur les défis du monde contemporain, en nous appuyant sur l’héritage de la culture hellénique classique. Il n’a donc pas manquer de rappeler qu’il s’agissait d’"effirmer que l’on peut vivre en notre temps des enseignements d’une civilisation qui fut le point de départ de la nôtre" et d’"englober dans un même regard les leçons de la Grèce antique et les défis du monde contemporain".

Ces journées n’avaient donc pas pour objectif d’échanger, avec nostalgie, sur les riches apports d’une civilisation antique centrée sur la "mare nostrum", mais bien au contraire d’entamer une profonde réflexion sur les grandes questions de l’avenir à l’échelle de la planète.

- 8 prestigieux organismes intellectuels et culturels avaient co-organisé ces "Dialogues d’Athènes" :
- l’Académie dei Lincei, de Rome,
- l’académie autrichienne des sciences,
- l’institut archéologique allemand,
- l’Université de Harvard (centre d’études helléniques)
- l’Université d’Oxford,
- l’université de Stanford
- l’Académie d’Athènes.
- Et l’Institut de France.

Plusieurs membres des académies regroupées par l’Institut de France ont accompagné le Chancelier :
- Jacques Jouanna, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, qui, en spécialiste qu’il est de la médecine hellénique, a co-présidé l’une des sessions "Science et Ethique".
- Jean-Louis Ferrary, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, historien de l’antiquité, qui est intervenu sur les thèmes de la politique et de la démocratie
- François-Bernard Mâche, de l’Académie des beaux arts, qui s’est exprimé sur le thème "Qu’est-ce qu’un artiste ?"
- Anne Fagot Largeault, de l’Académie des sciences, qui, en philosophe, a rappelé les nécessaires exigences d’une éthique médicale dans son intervention intitulée "L’honnêteté scientifique".
- et Pierre Delvolvé, de l’Académie des sciences morales et politiques, qui, bien que retenu pour cause de maladie, a pu adresser le texte de sa communication "La démocratie à l’épreuve des crises" qui a été, sur place, lue et commentée.

- Les journées étaient organisées autour de 6 "modules" avec pour chacun un intervenant principal et des intervenants pour les discussions...
- identité et différence
- histoire et récits
- parole et art
- démocratie et Politeia
- science et éthique
- qualité de la vie.

On décèle, à travers l’ensemble de ces axes de réflexion, la diversité des sujets abordés de manière transversale. Les Dialogues d’Athènes furent une rencontre féconde parce qu’elle a réuni plusieurs nations, plusieurs générations et plusieurs disciplines.

Pour aller plus loin :

- Consulter le site Dialogues d’Athènnes

- et le site de l’Institut de France, rubrique actualités






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires