Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Michel Pastoureau : Les couleurs de nos souvenirs

L’historien Michel Pastoureau, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, évoque les couleurs de sa génération, des années 50 à nos jours

Le livre de l’historien Michel Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, propose une surprenante invitation à ses lecteurs : la découverte d’un journal chromatique, au fil des ans et des modes, de 1950 à 2010, où s’entremêlent souvenirs personnels, propos, notes et réflexions sur un sujet dont il a été en France le pionnier, celui de l’histoire des couleurs.


Bookmark and Share

Comment la couleur s’inscrit-elle dans le champ de notre mémoire ?
Le livre de l’historien Michel Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, publié au Seuil en septembre 2010, a reçu le Prix Médicis de l’essai 2010.


Pour cette visite de l’histoire récente des couleurs en France et en Europe depuis les années 80, Michel Pastoureau qui aime parcourir l’histoire de manière globale et symbolique s'autorise ici un peu d'égo-histoire. Objets, vêtements, lieux sont plongés dans un bain de couleurs mémorielles, teinté d'une auto-analyse amusée et amusante. Les couleurs des objets que nous avons connus sont passées au crible du regard de l'historien : le beige Mitterrand, le blazer bleu marine, l'orangé des années soixante-dix...


Cette dernière démarche originale lui permet de revisiter 60 années de souvenirs personnels, ceux de sa génération d'où le titre La couleur de nos souvenirs , extrait d'une phrase de son poète préféré Gérard de Nerval s'adressant à son ami peintre Paul Chenavard en 1848 : « Avant que ne s’évanouissent dans l’éternité du silence les couleurs de nos souvenirs ».




Michel Pastoureau a été attiré jeune enfant par les couleurs. Trois de ses grands oncles étaient peintres et ses parents pratiquaient « l'amour de la peinture » fréquentant les milieux d'artistes et leurs ateliers. Le terrain de jeux de la pharmacie de sa mère avec ses codes de couleurs n'a pas du manquer d'aiguiser son goût des couleurs.



Pour lui, la couleur notion culturelle par excellence, n'a pas besoin d'être matérialisée pour exister. La définir est bien difficile et ses définitions restent variables selon les époques et les continents. Il nous apprend que le noir, le gris, le beige, le marron, le brun, le blanc et le bleu semblent dominer dans les garde-robes occidentales, alors que des couleurs vives semblent l’emporter en Inde ou en Amérique latine. Dans ce dernier ouvrage paru, Michel Pastoureau s'est éloigné volontairement du livre savant pour se pencher sur les couleurs de nos souvenirs, un pluriel pour désigner ceux de sa génération.


Les permanences sont plus(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires