Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Souvenirs de famille : Louis Pauwels, de l’Académie des beaux-arts

évocation en compagnie de sa fille Marie-Claire

Louis Pauwels fut romancier, essayiste, journaliste, amateur de peinture et membre de l’Académie des beaux-arts. Mais grâce à sa fille, Marie-Claire, on le découvre aussi passionné de pêche et de décoration, exigeant dans le travail comme dans l’écriture... En cette année 2010 qui marque les cinquante ans de la sortie du "Matin des magiciens" chez Gallimard, voici quelques facettes méconnues du créateur de "Planète" et du Figaro Magazine.


Bookmark and Share

"Si je devais qualifier mon père d'un mot, je dirais : exigence. Exigence pour lui, pour moi, pour les autres...Avec moi, il fut particulièrement exigeant, non seulement quand j'étais à l'école -il n'était jamais satisfait de mes résultats- mais plus tard, quand je dirigeais Madame Figaro. Tous les jeudis matin, après avoir feuilleté le journal, il le critiquait et m'appelait et tous les jeudis matin, je pleurais !"


Marie-Claire Pauwels évoque aussi plusieurs passions de son père :
- l'art tout d'abord. Il s'y est toujours beaucoup intéressé, a collectionné les tableaux du "réalisme fantastique" que lui offraient ses amis, a été rédacteur en chef de la revue Arts pendant plusieurs années, et, tant dans la revue Planète que dans le Figaro Magazine, il veillait à ce que de grands dossiers d'art soient toujours mis en valeur.
- Autre passion méconnue, la pêche. Au nord de l'Angleterre où il se rendait tous les ans dans une île chez le mari d'Edwige Feuillère. Il aimait le silence et la concentration offerte par ce loisir.
- Il faudrait dire aussi sa passion pour les maisons (il regardait celles qui étaient à vendre, sans jamais les acheter bien sûr), pour la décoration de l'intérieur et les beaux objets, et surtout pour les fleurs, et particulièrement les roses de son jardin.



Au fond, Louis Pauwels aimait les plaisirs simples, et dans son journal, publié après sa mort sous le titre "Un jour je me souviendrai de tout", il en dit quelques mots, écoutez- le :

- lecture d'un extrait de son journal "Un jour je me souviendrai de tout", le dimanche 19 mars 1972.


Marie-Claire Pauwels poursuit : "Il aimait beaucoup les enfants qui l'attendrissaient. De ma fille, il disait qu'elle était "un cerveau à pattes" ! Il était bon et généreux, tendre et gentil, fragile et vulnérable".
Ses enfants ? Louis Pauwels en parle dans son journal. Ecoutez :

- lecture extraite de son journal "un jour je me souviendrai de tout", sans date.

L'homme du Nord.

Il était réservé, on pouvait le trouver froid, un peu distant, mais avec beaucoup de chaleur à l'intérieur, dit sa fille. Il avait été fait citoyen d'honneur de la ville de Gand. Et à cette occasion, avait prononcé un discours. Ecoutez-le, devant les échevins de la ville,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires