Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Boisserie : demeure tranquille de la famille du Général de Gaulle

Reportage en compagnie de Claude Marmot, de la Fondation Charles de Gaulle et d’Aurore Jacquinot, responsable de La Boisserie

« C’est ma demeure… » disait le Général de Gaulle. Mais c’est aussi un lieu chargé d’histoire ! Claude Marmot, historienne et membre de la Fondation Charles de Gaulle, et Aurore Jacquinot, responsable de La Boisserie, évoquent la maison de famille du Général de Gaulle à Colombey. Anne Jouffroy s’est rendue sur place pour Canal Académie.


Bookmark and Share

Ce fut à partir de 1933 –une année tournant pour le couple- que Charles et Yvonne de Gaulle envisagèrent d’acquérir une maison dans un lieu relativement retiré.
Un héritage touché par Yvonne de Gaulle permit l’acquisition d’une nouvelle demeure.
D’après Geneviève Anthonioz de Gaulle, son oncle Charles pensa un court instant à racheter sa maison natale lilloise à ses cousins Corbie, par nostalgie de son enfance. Mais, pour la protection de leur fille Anne et par besoin de paix et de discrétion, le jeune lieutenant-colonel Charles de Gaulle et sa femme firent des recherches à la campagne.

La famille s’installa à la Boisserie dans le village de Colombey-Les-Deux Eglises le 14 juillet 1934. Le confort y était sommaire mais le parc de 2 hectares, clos de murs, permettait à Anne de profiter d’un grand jardin sans dangers et en toute tranquillité. Par ailleurs, cette région, proche des frontières de l’Est de la France, n’était pas dénuée d’attraits pour un militaire, féru d’Histoire et élevé dans le respect de la religion catholique :

- d’une part les principales zones de garnison n’étaient pas très loin de Colombey -ainsi quand le colonel de Gaulle fut affecté de juillet 1937 à septembre 1939 à la tête du 507ème régiment de chars cantonnés à Metz, il put retrouver sa famille assez aisément quand ses obligations militaires le lui permettaient- ,

- et d’autre part des lieux historiques (Les Champs Catalauniques, Domrémy) et religieux (l’Abbaye cistercienne de Clairvaux où il aimait aller se confesser) sont à proximité.


Après les événements de la Seconde Guerre mondiale les de Gaulle retrouvèrent la Boisserie en piteux état. Ils la réaménagèrent, l’agrandirent et s’y installèrent de nouveau en 1947.

Dans ses Mémoires de Guerre, le Général évoque sa maison de la Boisserie et son village :

-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires