Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Que penser du plan de soutien européen adopté en mai 2010 ?

Avec Jean-Claude Gruffat, directeur général de Citibank

Jean-Claude Gruffat, directeur général de Citibank France, président de l’America Channel of Europe, est co-auteur de l’ouvrage du Cercle Turgot La Chinamérique (Eyrolles), et grand expert des marchés financiers, pour commenter le plan européen de soutien adopté en mai 2010. Il est l’invité de Jean-Louis Chambon.


Bookmark and Share

En mai 2010 les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord à l'arrachée sur la mise en place d'un plan de secours historique allant jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro, si nécessaire, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète. Ce plan européen d'une ampleur considérable est-il susceptible de recueillir l'acquiescement des marchés et de calmer la spéculation sur les dettes souveraines ?

Jean-Claude Gruffat observe que ces mesures « crédibles, massives et sans précédent », marquent la volonté des leaders européens de reprendre la main sur l'avenir de l'Europe et de l'euro. Cette réponse est donc adaptée à l'attente des marchés d'autant qu'elle est accompagnée de deux facteurs majeurs :

- L'intervention répétée du président Obama auprès de la chancelière allemande et du président français, marque une volonté de coopération pour que la crise grecque ne devienne une nouvelle affaire « Lehman des pays souverains ».

- L'inflexion sensible de la politique de la BCE (Banque centrale européenne), vers des mesures non conventionnelles qui va permettre de racheter des dettes souveraines, à l'instar des interventions de la FED (réserve fédérale américaine) pendant la crise mondiale de 2008.

Jean-Claude Gruffat fait observer que cette crise est à nouveau une crise de confiance et de liquidité. Il s'agit d'un plan de dissuasion massif ; la suite de l'histoire se situe maintenant dans le plan d'action et la mise en place des mesures de redressement des finances publiques et de l'éradication des déficits.

Les opinions publiques vont-elles suivre leur leader politique ? La résistance persistante des fonctionnaires grecs dans le plan d'austérité reste de mauvais augure. Toutefois, notre invité reste sur le fond optimiste : l'euro a apporté aux pays de la zone des avantages considérables.

Certes, le problème de l'élargissement reste posé et la grande faiblesse de la zone euro demeure son absence de politique fiscale et économique coordonnée et commune. Par ailleurs, il y a un déficit de l'autorité légitime malgré des multitudes d'instances de gouvernance mises en place par le Traité de Lisbonne. Au fond, il y a plus de présidents que de véritables dirigeants...

Jean-Claude Gruffait nous fait entrevoir d'autres réflexions et éléments de réponses devant ce qui apparaît chaque jour comme ce grand défi du XXIe siècle(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires