Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Un objet d’art : la table, à écrire ou en écritoire

par Bertrand Galimard Flavigny

On ne fait pas que manger sur une table : on y écrit aussi, témoin plusieurs meubles surprenants que « l’Amator », Bertrand Galimard Flavigny, examine pour nous de son œil d’expert, opérant un détour par le XVIIIe siècle...


Bookmark and Share

Dans un catalogue récent de la maison de vente parisienne Europ Auction, nous avons vu un « bureau à gradin » (H 104,5, L 98, P 55 cm) d’époque Louis XVI. De forme rectangulaire en acajou et placage d'acajou moucheté, il présente une partie supérieure se découvrant par tirage de deux volets à enroulement coiffée par une galerie en bronze anciennement doré. Le tiroir central à mécanisme secret permet de faire sortir un pupitre mobile ainsi que deux caissons dissimulés recouverts de cuir. Il repose sur quatre pieds fuselés cannelés. Ce meuble est estampillé Godefroy Dester, reçu maître en 1750. Un ébéniste qui a fourni notamment la princesse de Lamballe et le comte de Rochefort. Ce bureau entre dans la catégorie de meuble à système ou à transformation.

La table, cette inconnue

Avant d’aller plus en avant, permettez-moi de donner la définition d’une table. Rien de plus simple qu’une table. Écoutons-là néanmoins : elle, la table donc, est constituée d’un plan horizontal rigide situé à hauteur d’appui – assis ou debout – ou plus bas, et servant à poser provisoirement ou non, des objets divers, ou à supporter un autre meuble. Nous le pressentions, mais voilà qui est bien dit. La table peut être en bois, en pierre, en marbre, en métal, en rotin, en osier, en papier mâché, etc. Nous pourrions poursuivre ainsi les descriptions ; le vocabulaire typologique des « principes d’analyse scientifique du mobilier domestique » consacre près de cent cinquante pages à la table [[Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, le mobilier domestique, vocabulaire typologique, par Nicole de Reyniès, Imprimerie nationale, 1987.p[-. Celles-ci décrivent toutes sortes de tables qu’il serait vain d’énumérer ici.

Lorsque nous lisons que la table peut comporter des parties de rangement, nous marquons soudain un intérêt, car nous sortons de la banalité. En voici une qui nous a intéressés, il s’agit d’une table dite de salon. Elle a une forme rectangulaire (H 69,5, L 46,5, P 31 cm) ; elle est d’époque Louis XVI, estampillée par Charles Topino, et a été adjugée 61.960 €, à Drouot, le 29 décembre 2010 par Europ Auction. Ce meuble à léger ressaut(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires