Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Pourquoi la « laïcité à la française » est-elle unique en Europe ?

Entretien avec Jean-Paul Willaime, sociologue des religions, par Damien Le Guay

Nous pensons que notre « laïcité » est exemplaire, qu’elle serait un modèle pour le reste du monde. Or, si nous la comparons aux différents autres modèles des relations entre religions et société en Europe, nous constatons qu’elle est unique. Jean-Paul Willaime, sociologue des religions, nous invite à un regard décalé et européen vis-à-vis de notre modèle de laïcité.


Bookmark and Share

Jean-Paul Willaime est directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Etudes et également directeur de l’Institut européen en sciences des religions – institut créé à la suite du rapport de Régis Debray pour mettre en œuvre le « fait religieux » : ce rapport voulait passer «d’une laïcité d’ignorance » à une « laïcité d’intelligence ». Jean-Paul Willaime à un autre avantage : il travaille pour de nombreuses institutions européennes (dont le Conseil de l’Europe) et a donc un point de vue large, transfrontalier.

Retour du religieux dans la sphère publique

Il a fait paraître un petit livre synthétique et des plus instructifs (Le retour du religieux dans la sphère publique, (Éd. Olivétan, 2008) dans lequel il étaye sa « conviction raisonnée » suivant laquelle « les religions sont des ressources identitaires et éthiques qui, précisément parce qu’elles représentent des forces convictionnelles, peuvent exercer un rôle positif dans des sociétés démocratiques et laïques ». Rôle positif pour autant que ces mêmes religions réinterprètent leur contenu dans la langue de la raison publique et qu’elle ne soient pas uniquement cantonnée dans le domaine privé.

Cette « conviction raisonnée » de Jean-Paul Willaime le met un peu à part de la communauté des sociologues français. Car, reconnaît-il « ce faisant, je prends un peu à contre[ied un point de vue souvent dominant, celui qui souligne que les religions sont des menaces pour la démocratie ».



Mais le paradoxe, que nous allons examiner avec Jean-Paul Willaime, est le suivant : cette position minoritaire qui est la sienne en France est majoritaire en Europe.

Aussi allons-nous lui demander ce qu’il pense des positions de Danièle Hervieu-Léger, sociologue des religions, qui met en avant « l’extrême dangerosité de la religion » ou de celles de Jean Baubérot au sujet de la « laïcité positive » lorsqu’il considère que l’identité morale de la France ne comporte aucune dimension religieuse.

Plaidoyer pour une nouvelle laïcité

Jean-Paul Willaime plaide pour « une nouvelle laïcité » : laïcité de reconnaissance du religieux et de dialogue(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires