Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mammifères au temps des dinosaures

Dans le cadre de l’exposition Dans l’ombre des dinosaures au Muséum national d’histoire de Paris

Dans l’ombre des Diplodocus et autres Théropodes vivent des petits mammifères rongeurs, marsupiaux et autres ornithorynques. Anne-Camille Bouillé nous présente cette faune avant, pendant et après l’extinction des dinosaures. Les plus beaux spécimens sont actuellement exposés au Muséum dans l’exposition Dans l’ombre des dinosaures.


Bookmark and Share

Les dinosaures et les mammifères sont apparus en même temps, il y a 220 millions d’années. Ils ont cohabité jusqu’à l’extinction des dinosaures, il y a 64 millions d’années. (Nous vous invitons à découvrir l’histoire de plusieurs dinosaures peu avant leur extinction : ).
De la taille d’une musaraigne ou au mieux d’un blaireau, les mammifères avant l’extinction des dinosaures sont le plus souvent nocturnes et insectivores. On imagine que leur lignée est peu diversifiée, même si les paléo-mammalogistes disposent encore de très peu de vestiges pour l’affirmer. Il faut dire que chercher des petites dents dans plusieurs mètres cubes de sédiments ne facilite pas les découvertes !



« Nous présentons au cours de l'exposition un marsupial du paléocène inférieur, ancêtre des opossums dont la lignée s’est éteinte par la suite. C'est un exemplaire unique, au squelette presque complet et incroyablement conservé », explique Anne-Camille Bouillé. « Il nous vient de Bolivie et c'est le chercheur français Christian de Muizon qui l'a découvert.»
Chose extraordinaire, la femelle fossilisée a conservé avec elle le crâne d’un tout petit fœtus entre ses jambes.

L'extinction des dinosaures : une aubaine pour les mammifères

Au moment de la crise, il y a 64 millions d'années, les dinosaures s’éteignent petit à petit (hormis les oiseaux) (cf émission ). Les mammifères résistent également à la crise même si certaines lignées disparaissent. Ils profitent surtout de la libération de niches écologiques laissées vacantes par les dinosaures. « On assiste au tertiaire à une période de tâtonnements sur le plan de l'évolution, avec des animaux un peu plus gros, des spécialisations plus poussées », ajoute Anne-Camille Bouillé. Mais là encore, des lignées s’éteignent. « Il faut attendre 55 millions d’années pour voir une explosion de la diversité et une spécialisation des espèces. C'est aussi à cette période que l'on voit apparaître les ancêtres des mammifères actuels. »



Ainsi, l’ancêtre du cheval,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires