Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jean-François Mattéi : Le sens de la démesure

La raison engendre-t-elle la démesure ? Le philosophe est l’invité de Damien Le Guay

La démesure, loin d’être un concept moderne, a des racines grecques. Comment la pensée grecque agence-t-elle la mesure et la démesure et quelles leçons pouvons-nous en tirer pour le monde d’aujourd’hui ? C’est le thème de la réflexion que le philosophe Jean-François Mattei partage ici avec nous.


Bookmark and Share

Jean-Francois Mattéi est philosophe. Professeur émérite à l’université de Nice Sophia Antipolis, il poursuit une réflexion originale sur notre monde devenu non-accueillant (et donc immonde) et sur notre société qui a pris le risque de la barbarie.
Nous l’avions reçu autour de son livre essentiel : La barbarie intérieure (PUF, 1999).

Dans ce dernier livre, Le sens de la démesure, Sulliver, 2009, il poursuit son analyse et en revient aux Grecs. Pour lui les Grecs sont « enfants de la démesure ». Cette démesure est un peu la maladie congénitale de la Grèce ; mais les Grecs savent pour autant faire un bon usage de cette démesure. L’ordre naît du sein même de la démesure, alors que la posture moderne place à l'inverse l’ordre et la raison en premiers et la démesure comme une déviance.

Le XXe siècle fut, à son corps défendant, le siècle de la démesure : démesure de la politique, de l’homme et du monde. Car, nous disent Adorno et Horkheimer, « la raison est plus totalitaire que n’importe quel système. Pour elle tout est déterminé au départ : c’est en cela qu’elle est mensongère. »
Il faut donc interroger ce sens grec de la démesure et, en retour, interroger notre sens moderne de la Raison ordonnée qui, dans bien des cas, conduit à des désordres sans nom.

Tel est l’objet de notre entretien avec Jean-François Mattéi avec cette interrogation vertigineuse de Nietzsche (Le gai savoir, # 124) :
« Nous avons rompu les ponts derrière nous – plus encore nous avons rompu la terre derrière nous. Mais il viendra des heures où tu reconnaîtras que l’océan est infini et qu’il n’y a rien de plus effrayant que l’infinité ».


En savoir plus :



Jean-François Mattéi est docteur d’État ès lettres, agrégé de philosophie et diplômé de science politique. Après avoir enseigné au lycée Fermat de Toulouse et au lycée Thiers de Marseille entre 1967 et 1979, il est devenu professeur à l'université de Nice Sophia-Antipolis en 1980. Il a notamment réfléchi sur la culture et l'identité du monde(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires