Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La scolarisation précoce : l’accueil des jeunes enfants doit-il être un nouveau service public ?

Avec Monique Papon, Vice-Présidente du Sénat, Sénateur de la Loire Atlantique, membre de la Commission de la Culture, de l’Education et de la Communication

L’école maternelle est-elle adaptée aux enfants de deux ans ? Comment respecter le temps du bébé avant l’entrée en maternelle ? Afin d’établir un état des lieux sur cette question très controversée de la scolarisation précoce et d’en mesurer les enjeux, la Commission des affaires culturelles du Sénat a créé un groupe de travail animé par Mme Monique Papon qui est ici reçue par Myriam Lemaire.


Bookmark and Share

Cette émission s’inscrit dans la série « Rapports du Sénat » présentée par Myriam Lemaire.

Composé de Sénateurs représentant tous les groupes politiques, ce groupe de travail animé par Monique Papon et Pierre Martin, Sénateur de la Somme, a entendu de nombreux acteurs et partenaires du secteur de la petite enfance et du domaine de l’éducation. Le groupe s’est aussi rendu sur le terrain, dans une école maternelle à Gennevilliers.

La scolarisation précoce, une exception française

La France fait figure d’exception en Europe, avec la Belgique, en acceptant d’accueillir à l’école maternelle les enfants dès l’âge de deux ans. Cette spécificité s’explique par l’histoire de l’école maternelle que retrace ici Monique Papon. Dès le début du XIXème siècle, la France a fait le choix d’une structure éducative collective avec la création des salles d’asile pour les enfants d’ouvriers et des catégories urbaines les plus pauvres.

Monique Papon évoque la personnalité et l’œuvre de Pauline Kergomard, nommée en 1879 inspectrice générale des salles d’asile, qui a marqué la naissance de l’école maternelle. La généralisation de la préscolarisation s’est amorcée à la fin des années 1950. L’on a assisté depuis à une hausse continue et forte du nombre d’enfants scolarisés à l’école maternelle ainsi qu’à un abaissement de l’âge d’entrée à l’école maternelle à partir des années 1970.

Or l’école maternelle a une vocation essentiellement éducative, rappelle Monique Papon. Son rôle est de permettre à chaque enfant de devenir élève. « Elle fait passer l’enfant du grand bébé au stade du petit écolier ».

Un débat de société

Le débat engagé par le groupe de travail avec les partenaires n’a pas pour finalité de remettre en cause le principe de l’école maternelle. « Elle doit garder toute sa place » souligne Monique Papon.

Sa réflexion porte sur le bien-fondé d’une entrée précoce dans un cadre scolaire. Monique Papon rappelle qu’un débat émerge régulièrement autour de la scolarisation précoce. Certains y voient un facteur de réduction des inégalités sociales et de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires