Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Passé, présent, futur : la notion du temps chez les malades du cancer

Avec Jean-Luc Lory, ethnologue et Jeanne Bordeau, de l’Institut de la qualité de l’expression

À partir de 114 entretiens avec des malades du cancer à l’hôpital Paul-Brousse, Jean-Luc Lory a rédigé le premier volume de cette étude sous le thème du temps : Le passé et le futur au présent, les malades du cancer et leur monde. Rencontre avec l’ethnologue Jean-Luc Lory et Jeanne Bordeau, coordinateurs de cette initiative originale, qui s’inscrit dans le plan cancer 2009-2013.


Bookmark and Share

Quelle est la perception des malades du cancer de leur propre maladie ? C'est la question que se sont posés plusieurs ethnologues, le laboratoire Merck Serono et l’Institut de la qualité de l’expression.
Persuadés qu'une partie des soins dépend de la qualité de la compréhension entre soigné et soignant, ils ont mis sur pied ensemble une étude ethnologique des malades du cancer en milieu hospitalier.
Cette étude plonge le lecteur dans le quotidien du malade atteint du cancer, fait partager ses sentiments, ses pensées, sa propre vision du monde.

Après pas moins de 114 entretiens avec des malades à l'hôpital Paul-Brousse dans le service du professeur Machover, il ressort trois thèmes forts réunis sous trois publications :
1. le temps : le passé et le futur au présent
2. le malade et son entourage
3. le vécu et les représentations de la maladie


Dans cette émission, Jean-Luc Lory, ethnologue qui a dirigé, suivi et coordonné cette étude et Jeanne Bordeau, directrice de l’Institut de la qualité de l’expression, présentent les points forts du premier opus : Le passé et le futur au présent, les malades du cancer et leur monde.


Temps volé, temps gagné, vivre dans un nouveau temps… le cancer fait entrer le malade dans une nouvelle vie, dans un temps autre, celui du présent. Demain devient un autre monde, hypothétique.
La vie d’avant est rapidement mise entre parenthèses. Chez soi aussi le cancer marque son empreinte avec la fatigue, les risques d’infection, les troubles de l’alimentation.
A l’hôpital, les consultations, les examens et leurs résultats scandent le temps.

Parmi les termes forts qui ressortent dans ce premier volet, on compte :

- la soumission : une fois le cancer annoncé, le médecin devient l’autorité supérieure, le père de famille, à qui l’on obéit, dont on écoute et applique les décisions sans contestation.

- une vie qui se « resserre » : un microcosme se crée chez le malade qui ne retient plus que l’entourage proche et le nouvel univers médical. Toutefois, ce resserrement est parfois l’occasion d’un recentrement, d’un retour sur soi.

- les mots "mort" et "cancer" : parce qu’elle est omniprésente la mort est la(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires