Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Fondation Alexandre Onassis

Mécénat ambitieux pour les sciences humaines, une interview d’Antoine Papadimitriou

La Fondation Alexandre Onassis soutient des projets ayant un lien concret avec la Grèce ou la civilisation hellénique. Conformément aux volontés de son fondateur, le célèbre armateur grec Aristote Onassis, la fondation qui porte le nom de son fils, attribue également des Prix internationaux depuis sa création en 1975. Cette année, en 2009, associée à l’Institut de France, elle franchit le cap d’un mécénat de grande ambition à la hauteur des Prix Nobel, en créant deux nouveaux prix pour le Droit et pour les Belles-Lettres : entretien avec Antoine Papadimitriou, président de la Fondation.


Bookmark and Share





Cette interview a été réalisée par téléphone.

La Fondation d'intérêt public Alexandre Onassis a 35 ans, un âge raisonnable pour une fondation, une renommée assurée. Sur le plan financier, en 2006, les fonds de la Fondation étaient au moins cinq fois supérieurs à ceux légués en 1975 par Aristote Onassis. Depuis 1978, elle décerne des prix d'envergure internationale, en plus de ses multiples activités sur le sol grec. La Fondation investit dans des centres de recherches, des centres d'art, des bibliothèques, en médecine. Elle possède même un hôpital. Jusqu'à présent, elle avait honoré des personnalités du monde du spectacle ou quelques figures du monde des lettres et de la politique telles que Jacqueline de Romilly, Βoutros Boutros Galli, Valery Giscard d’Estaing. L’an dernier, en octobre 2008, elle s’est associée à l’Institut de France pour sa longue expérience de la gestion des dons, des legs et des fondations depuis le Siècle des Lumières, dans l'idée de restructurer ses prix internationaux. De plus, les deux institutions partagent une conception commune du mécénat.



Deux nouveaux prix internationaux, l'un pour le droit, l'autre pour les belles-lettres viennent d'être créés pour récompenser des universitaires, des penseurs, ou des personnalités éminentes ayant contribué de manière essentielle à enrichir le patrimoine de l’humanité, presque à la hauteur des prix Nobel. La création du Prix Onassis pour le droit est née de la conviction que le droit est certes un lien entre les sociétés indispensable à l'économie, à la protection de l'environnement et à la défense des droits de l'homme mais il est aussi le plus sûr moyen d'améliorer les contacts et la compréhension entre les peuples. «L'initiative de la création du Prix Onassis pour les belles-lettres repose sur l'assurance que les idéaux et les savoirs qui imprègnent le patrimoine commun de l'humanité sont fondés sur la civilisation hellénique, qu'il nous importe de faire rayonner» selon les mots d'Antoine Papadimitriou, le président de la Fondation Onassis, prononcés le 28 octobre 2008, à l'Institut de France. Le montant des prix entend encourager le droit et les sciences humaines et valoriser l'héritage culturel commun. Cette démarche va à contre-courant de la tendance actuelle qui favorise aujourd'hui, plutôt les sciences exactes dans la distribution de grands prix.


- Le(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires