Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Comment Noël et Nouvel an sont-ils fêtés en Asie ?

Un billet d’Asie, par Françoise Thibaut

Décembre en Asie du Sud-Est est toujours un moment de grande effervescence, de joie lumineuse et aussi - pour un européen - très paradoxal : on y prépare Noël ! Pas seulement par des achats frénétiques mais aussi par une ferveur religieuse authentique. Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut, raconte et témoigne.


Bookmark and Share

Que l’on soit à Singapour, à Hong Kong, à Kuala Lumpur, ou même à Jakarta, ou bien dans des villes plus modestes, voire dans un village, il y a d’abord, à partir de la mi-novembre et pour toute cette période de l’Avent, les illuminations de rues ou des maisons privées, les arbres chamarrés, les palmiers déguisés en sapins de Noël. Il y a aussi la frénésie des achats, laquelle peut atteindre la folie pure sur Orchard Road à Singapour, dans le superbe Mall commercial des tours Pétronas à Kuala Lumpur ; mais c’est peut-être sur Nathan Street à Hong Kong que le délire est le plus visible, ainsi que dans les petits marchés de rue : on trouve tout, sur le modèle clinquant, joyeux, surprenant de 1 dollar à des millions, dans des emballages chamarrés, rouges de préférence, à la mode japonaise…

Des crèches, des chorales, des prières...



Au delà de l’apparence et de ce matérialisme, c’est la ferveur religieuse et chrétienne qui laisse pantois: Noël - Christmas - est fêté avec foi et recueillement, allégresse et respect quelle que soit l’obédience chrétienne, protestante, catholique, orthodoxe: chaque église se pare de ses plus beaux atours, organise veillées et offices, propose sa crèche en plein air. Cela, mélangé au Bouddhisme, au Confusianisme, à l’Hindouisme, à l’Islam tolérant: en plein quartier indien à Singapour, à l’angle de Jalan Besar ou de Bencoolen, tous les week-ends, une crèche vivante invite le passant à chanter, réciter une courte prière, et, bien sur, faire l’aumone. Même chose à KL dans une Malaysie pourtant islamique à 95 %.

Quant à Hong Kong, encore si récemment britannique, ce sont les chorales d’écoliers sur toutes les esplanades, dans tous les Malls, qui enchantent par leurs hymnes à la gloire de l’enfant Jésus, mélangés d’ailleurs de quelques airs de comédies musicales… Singapour résonne des «Des Anges dans nos campagnes», l’embarcadère pour Macao diffuse à longueur de jour le «Minuit chrétien» révolutionnaire (peut être choisi pour cette raison): je ne l’ai jamais tant entendu qu’à Hong Kong.

Un héritage britannique(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires