Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’artiste graveur Erik Desmazières reçu sous la Coupole

Retransmission de la cérémonie
Erik Desmazières a été reçu au sein de l’Académie des beaux-arts, sous la Coupole de l’Institut de France, le 14 octobre 2009. Accueilli dans la section gravure, par son confrère Hugues Gall, membre de l’Académie, il a prononcé l’éloge de son prédécesseur, le graveur Jean-Marie Garnier, selon l’usage. Lumière sur l’art de la gravure et sur une œuvre exceptionnelle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : COU523
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/cou523.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida5017-L-artiste-graveur-Erik-Desmazieres-recu-sous-la-Coupole.html
Date de mise en ligne : 18 octobre 2009


Hugues Gall de l'Académie de beaux-arts, Installation D'Erik Desmazières, 14 octobre 2009
Hugues Gall de l’Académie de beaux-arts, Installation D’Erik Desmazières, 14 octobre 2009
© Canal Académie

Hugues R. Gall a évoqué dans son discours de réception le parcours et l’art d’Erik Desmazières : « Je me suis laissé dire que votre amour du dessin et la fécondité de votre imagination vous venaient de l’enfance. C’est bien probable : seules des passions très longuement enracinées peuvent vous donner une telle détermination... Vous avez choisi les chemins de crètes, vous n’avez pas fait de concessions. C’est pour cela et non malgré cela que vous êtes aujourd’hui reconnu et admiré. C’est bien sûr pour cela aussi que vous siégez parmi nous. »

Erik Desmazières de l'Académie des beaux-arts, 14 octobre 2009
Erik Desmazières de l’Académie des beaux-arts, 14 octobre 2009
© Canal Académie

Virtuose du dessin, Erik Desmazières a décidé d’entreprendre une carrière artistique à partir de 1971. Après des études de sciences politiques, il suit les cours du soir de la Ville de Paris où il étudie le dessin et la gravure avec Jean Delpech. L’année suivante, soutenu par le graveur Philippe Mohlitz et le galeriste new-yorkais Andrew Fitch, il décide de faire de la gravure son moyen d’expression privilégié. Son œuvre est rapidement reconnue. Ses expositions personnelles se multiplient en Europe, aux États-Unis et au Japon. Dès les années 2000, son œuvre gravée fait l’objet de grandes rétrospectives : au musée de la maison de Rembrandt d’Amsterdam en 2004 ; au musée Carnavalet à Paris en 2006, avec Paris à grand traits  ; au musée Jenisch de Vevey en Suisse en 2007, avec Les lieux imaginaires d’Erik Desmazières. Actuellement, le Musée des beaux-arts de Montréal lui consacre une rétrospective, Le monde fantastique d’Erik Desmazières (septembre 2009 - janvier 2010) qui présente une soixantaine d’estampes de 1972 à 2007, issues de la collection d’Irvin Browns. Ses estampes sont présentes dans les collections publiques de très nombreux pays : dans celles de la Bibliothèque Nationale de France, du Rijksmuseum, du Brtistish Museum, du Metropolitan Museum, du Brooklyn Museum et de la New-York Public Library.

<i> Scarabatto</i>, gravure d'Erik Desmazières, in <i> Musaeum Clausum </i> de Sir Thomas Brown avec quatre gravures d'Erik Desmazières
Scarabatto, gravure d’Erik Desmazières, in Musaeum Clausum de Sir Thomas Brown avec quatre gravures d’Erik Desmazières
Photographie de Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

Erik Desmazières rassemble sous son nom, aussi bien, les amateurs de l’art ancien de l’estampe que ceux de l’art actuel. Artiste contemporain, il s’inscrit dans la lignée des graveurs de renom par un art de la gravure parfaitement maîtrisé, même dans ses techniques les plus anciennes. Les possibilités de la gravure lui paraissent infinies et le plaisir de dessiner, de se servir de sa main pour réaliser des images essentiel. Il a fait de l’eau-forte, de l’aquatinte et de la roulette ses techniques de prédilection. Sur ces techniques se sont greffées dans certains cas, l’ajout de couleurs à la poupée et le chiaroscurro.

<i>La salle Labrouste de la Bibliothèque Nationale </i>, gravure d'Erik Desmazières 2001, eau-forte aquatinte et roulette
La salle Labrouste de la Bibliothèque Nationale , gravure d’Erik Desmazières 2001, eau-forte aquatinte et roulette
Photographie de Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

" Le monde d’Erik Desmazières" pour reprendre le titre de la rétrospective qui lui est actuellement consacrée au Canada, est proche d’un imaginaire nourri des rêves conjugués d’architecture d’un Piranèse et d’un Maurits Escher, un monde fantastique où le livre, la bibliothèque, la ville rêvée, la ville en ruine, réelle ou imaginaire, la figure du guerrier naissent de son geste de graveur. Héritages, réinterprétations, il crée au fil du temps, des mondes de son invention où pointent les références aux œuvres peintes, gravées ou dessinées les plus célèbres. Les noms de Rembrandt, Léonard de Vinci, d’Albrecht Altdorfer,de Dürer, de Zucchari, de Louis-Etienne Boullé, de Jacques Callot, de Mantegna, de Brueghel l’Ancien, la liste serait longue, semblent composer le palimpseste personnel des images chères à Erik Desmazières. Des machines volantes, des monstres sortis de son imagination lui permettent de créer, par exemple, en écho, Une tentation de Saint-Antoine en 1993, si souvent traitée, dans une composition si personnelle, à armes égales des plus grands maîtres graveurs des siècles passés.

<i> Registre du Boulanger</i>, gravure d'Erik Desmazières, 2002, eau-forte et aquatinte
Registre du Boulanger, gravure d’Erik Desmazières, 2002, eau-forte et aquatinte
Photographie de Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

Ses lieux imaginaires, avec ou sans couleur côtoient des lieux existants : des toits parisiens, des intérieurs d’appartement, de magasins, d’atelier : celui de son ami l’imprimeur René Tazé, de l’antiquaire Robert Capia où l’atmosphère semble intemporelle ou de l’ordre du fantasme comme dans Scarabatto ou Wunderkammer II . Le souci du détail et les jeux de perspectives impressionnent. Le monde des cabinets de curiosités semble fait pour lui, comme en témoigne son dernier travail : Musaeum Clausum de Sir Thomas Brown avec quatre gravures d’Erik Desmazières. Dans ses estampes, on sent l’univers des livres, des bibliothèques toujours proche, une thématique qu’il affectionne tout particulièrement.

Son œuvre gravée est forte de quelques 200 planches aujourd’hui.

Dans son hommage à Jean-Marie Granier, Erik Desmazières dit : « Jean -Marie Granier déclarait qu’il n’avait "rien vu", qu’il n’était pas "un historien de l’art", qu’il était "inculte". Il disait son sentiment de se répéter : "J’ai toujours l’impression de faire la même chose depuis trente ans. Je voudrais une évolution mais je ne la vois pas". Non, il n’était pas inculte. Bien loin de là, à parcourir l’ensemble de son œuvre, c’est évident, elle est l’approfondissement par un graveur averti de l’univers formel des contemporains qui ont eu à voir avec la ligne pure et les limites des aplats, de celle qui induit le trait. Il est en sympathie avec Picasso bien sûr, avec Lurçat, mais je pense aussi à Nicolas de Staël, Pierre Soulages, Ubac, Tal Coat, Geneviève Asse, Vieira da Silva et sa suite de burins, L’inclémence lointaine illustrant René Char si proche de ses Carrières de Beaucaire exactement contemporaines (1960) »

<i> Wunderkammer II</i> , gravure d'Erik Desmazières, 1999, eau-forte et aquatinte.535 x 268 F.154 II
Wunderkammer II , gravure d’Erik Desmazières, 1999, eau-forte et aquatinte.535 x 268 F.154 II
Photographie de Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

Son épée d’académicien lui a été remise le jour même, le 14 octobre 2009 par l’avocat Pascal Gourdain, ami de l’artiste en présence de nombreux invités dans la salle Comtesse de Caen de l’Institut de France. Elle a été dessinée et sculptée par l’artiste brésilien Saint Clair Cemin. Cette épée de gaucher fut, comme l’a présentée Erik Desmazières, "Conçue à Paris, modelée à Hydra, fondue à Athènes, ciselée à New-York et dorée à Paris. Le sculpteur Saint Clair Cemin, qui réalise là sa première épée, connaissant l’escrime par ailleurs, voulait faire "une honnête épée, pour défendre la gravure", selon ses propres mots. L’épée d’académicien d’Erik Desmazières est une véritable lame dont la garde faite de lauriers dessine l’initiale du "D" de Desmazières.

L'épée d'académicien du graveur Erik Desmazières, sculptée par Saint Clair Cemin
L’épée d’académicien du graveur Erik Desmazières, sculptée par Saint Clair Cemin
Photographie de Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

En savoir plus

- Sur Hugues Gall de l’Académie de beaux-arts, section membres libres

- Sur Erik Desmazières de l’Académie des beaux-arts, section gravure

- Sur le sculpteur Saint Clair Cemin
- Les gravures d’Erik Desmazières chez le marchand d’estampes anciennes et modernes Arsène Bonafous-Murat à Paris

<i> Théâtre de géographie </i>, gravure d'Erik Desmazières, 2007, eau-forte, aquatinte et roulette, 266 x 200
Théâtre de géographie , gravure d’Erik Desmazières, 2007, eau-forte, aquatinte et roulette, 266 x 200
Photographiede Caroline Corribras - Arsène Bonafous-Murat

- Erik Desmazières est né à Rabat au Maroc, en 1948. Diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris en 1971, il étudie ensuite la gravure aux cours du soir de la Ville de Paris (1971-1973). Il obtient le Grand Prix des Arts de la ville de Paris pour la gravure en 1978 et expose dès lors en France et à l’étranger. Il est président depuis 2006 de la Société des Peintres-Graveurs Français (fondée en 1891 et dont le premier président fut Félix Bracquemond et le vice-président H. Guérard). Erik Desmazières vit et travaille à Paris.

Sur Canal Académie : une interview d’Erik Desmazières
- Érik Desmazières, artiste graveur

Parmi ses œuvres récentes :

- Musaeum Clausum de Sir Thomas Brown avec quatre gravures d’Erik Desmazières, 2009, Les presses de Serendip, 2009, imprimé sur les presses de l’Atelier Dutrou à Paris. Composé à la main Didot sur Hahnemüle 210 grammes, a été tiré à 73 exemplaires. Le coffret refermant l’ouvrage est orné d’une lithographie imprimée par l’Atelier A Fleur de Pierre et l’emboîtage comporte une eau-forte d’Erik Desmazières contrecollée.

- Erik Desmazières, Gravures 1972-2007, Edition Arsène Bonafous-Murat, août 2007
- Erik Desmazières "Le Magasin de Robert Capia", 2007-2008, Edition Arsène Bonafous-Murat, novembre 2008
- Erik Desmazières, Amor librorum pictorum nos unit, Edition Arsène Bonafous-Murat, juin 2002
- Érik Desmazières, Villes rêvées, Villes gravées, galerie de l’Arsenal, Metz, 1999
- Les lieux imaginaires d’Érik Desmazières, Catalogue Musée Jenisch, 5 Continents Éditions Milan, 2007
- Musée Carnavalet, Érik Desmazières Paris à grands traits, Eaux-fortes et dessins, Paris musées, 2006 avec une préface de jean-Marc Léri et un essai de Patrick Mauriès
- The Library of Babel, texte de Louis Borgès, illustré par Érik Desmazières, David R. Godline Publisher, Boston, 2000
- Une invitation au voyage, texte Olivier Rolin, illustrés par Érik Desmazières, 2006, Bonafous-Murat, juin 2002
- Erik Desmazières, Dessins 1972-1996, Edition Arsène Bonafous-Murat, décembre 1996

Catalogue raisonné de son œuvre gravée
- Érik Desmazières, Etchings 1972-1981, Fich-Febvrel Gallery, New-York
- Érik Desmazières, Etchings 1982-1991, Fich-Febvrel Gallery, New-York
- Érik Desmazières, Etchings 1991-2001, Fich-Febvrel Gallery, New-York

- Le Paris d’Érik, un film de Bertrand Renaudineau et Gérard Emmanuel da Silva, Gallix
- The Graphic universe of Erik Desmazières, Amsterdam 2004, monographie publiée à l’occasion de l’exposition au musée de la maison de Rembrandt, avec un essai de ED de Heer et Bob Van den Boogert

- Musée des beaux-arts de Montréal lui consacre une rétrospective, Le monde fantastique d’Erik Desmazières (septembre 2009 - janvier 2010)

- Sir Thomas Browne (1605-1682)

Installation d'Erik Desmazières au sein de l'Académie de beaux-arts, 14 octobre 2009, Coupole de l'Institut de France
Installation d’Erik Desmazières au sein de l’Académie de beaux-arts, 14 octobre 2009, Coupole de l’Institut de France
© Canal Académie
Jean-Marie Granier de l'Académie des beaux-arts, Graveur et illustrateur (1922-2007)
Jean-Marie Granier de l’Académie des beaux-arts, Graveur et illustrateur (1922-2007)

- Sur Jean-Marie Granier de l’Académie des beaux-arts






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires