Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jean Cortot et William Blake : passion commune pour la poésie, la peinture et les livres

L’admiration de Jean Cortot pour l’œuvre de William Blake

Même si deux siècles séparent l’œuvre de William Blake de la peinture de Jean Cortot, les deux artistes partagent le sens et le respect des grands textes de Dante, Chaucer, Milton, Voltaire. Un diptyque de Cortot terminait l’exposition à Paris consacrée à Blake. L’artiste dit ici son admiration pour ce génie visionnaire, ce frère en poésie et en peinture.


Bookmark and Share

Dans le cadre de l'exposition sur William Blake qui s'est tenue à Paris, en 2009, deux œuvres contemporaines ponctuaient la fin du parcours de l'exposition : l'une de Jean Cortot, l'autre de Francis Bacon. Jean Cortot parle de cet honneur qui lui est fait, lui qui a rendu hommage dans sa peinture à l'œuvre de Blake.


L’exposition du Petit Palais à Paris, William Blake, le génie visionnaire du romantisme anglais , première rétrospective consacrée en France à l'artiste, a regroupé quelques cent cinquante dessins, gravures, enluminures, livres et aquarelles exceptionnellement prêtés par les principaux musées britanniques, d'avril à juin 2009.


Elle s’achevait par une évocation de la postérité artistique de Blake, avec notamment le portrait de William Blake par Francis Bacon, un diptyque de Jean Cortot, la projection d’extraits du film Dead Man de Jim Jarmusch où un personnage-clef porte son nom et deux enregistrements sonores de Patti Smith My Blakean Year and The Augurs of Innocence. On sait davantage que Blake a influencé les préraphaélites et les surréalistes, non présentés dans ce trop court volet de l'exposition. L'accent final de ce parcours scénographique entendait présenter au public des correspondances plus contemporaines.


Daniel Marchesseau, conservateur général du Patrimoine, directeur du musée de la vie romantique à Paris a, en effet, sollicité Jean Cortot pour que soit exposée dans le cadre final de cette rétrospective, l'une de ses œuvres en lien avec William Blake. Ainsi le diptyque de Jean Cortot, de la série Huit variations en hommage à William Blake (1988-89 n°160 et 162), apportait, une touche, un regard contemporain sur William Blake, à la fin de cette exposition.


Jean Cortot a découvert la poésie de Blake par le recueil Song of Experience (1794), dès son plus jeune âge, par un bel exemplaire sur papier japon que sa mère lui avait offert. L'artiste a rendu divers hommages à William Blake. Il a consacré au poète un de ses grands tableaux dédiés et cette série de trente-deux variations graphiques et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires