Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Bornéo, l’île à la faune et la flore exceptionnelles

par Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut

Bornéo, île du sud-est asiatique partagée entre l’Indonésie, la Malaisie et le sultanat de Brunei, est riche de sa flore et de sa faune. On y dénombre de nombreuses espèces animales et florales, notamment de Nepenthes. Comment, aujourd’hui ces espèces sont-elles menacées ? Quelques éléments de réponses dans ce billet de Françoise Thibaut.


Bookmark and Share



Les plus âgés d’entre nous se souviennent peut-être de Vitold de Golish : lorsque la télévision française était encore en noir et blanc, avec une seule chaine, il nous contait, la fin des années 1950, présentée par - je crois - Pierre Sabbagh, ses aventures en Birmanie avec les femmes-girafes ou les femmes-éléphants, les coupeurs de toute l’ile de Bornéo, les plantes carnivores et les orangs-outangs. Au même moment un film en couleur Continent perdu avec son étrange musique, nous faisait découvrir cet univers plein de mystère. Désormais, il n’y a plus guère de femmes-girafes, seulement les plus âgées auxquelles on ne peut retirer cette encombrante dot.



Bornéo n’est plus une île impénétrable : cette grosse pomme de terre terrestre, montagneuse et entièrement boisée de forêt primaire, a d’abord été cisaillée à la suite des luttes d’indépendance et des découvertes pétrolières : les Britanniques d’abord ont administrativement séparé le sultanat de Brunei, là où avaient été trouvées ce qu’ils pensaient être les seules poches pétrolières de la région. Ainsi, ils ont fait de cette minuscule enclave un royaume dont le souverain est parmi les plus fortunés de la planète.


Lors des indépendances, la Fédération de Malaisie a inclus le nord de l’ile, désormais divisé en deux unités : Sabah et Sarawak qui s’ouvrent lentement au tourisme, sous des climats, il faut bien le dire, assez accablants.

Les forages exploratoires ayant continué, cette fois pour le compte de l’Indonésie qui a récupéré tout le reste de Bornéo, tout le sud-est de l’ile est désormais hérissé de derricks off-shore ou pas, de tuyaux et de villes hâtivement construites pour accueillir le personnel des compagnies pétrolières de toutes nationalités. Cette région a déjà connu plusieurs catastrophiques marées noires dévastant à jamais une faune et une flore exceptionnelles.



Bornéo est la patrie des Nepenthes ces urnes végétales avides d’insectes dont on ne connait pas encore toutes les variétés. Les grands singes sont en extinction en raison du déboisement, de la perte de leur habitat et de leur nourriture, ainsi que du braconnage. Les forêts, les cascades d’eau claire sont en grand danger : Bornéo est définitivement un continent perdu.


Françoise Thibaut, correspondant de l'Institut. (...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires