Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Un intellectuel atypique : Bertrand de Jouvenel

Politologue, journaliste, homme de lettres, pionnier de l’écologie, avec son biographe Olivier Dard

Auteur d’une biographie consacrée à Bertrand de Jouvenel, l’historien et professeur Olivier Dard nous présente un personnage complexe, dont on aurait tort de dresser le portrait en quelques jugements cinglants. Un personnage que Raymond Aron qualifiait d’homme de bonne volonté « qui s’est toujours efforcé de regarder le présent en pensant à l’avenir ».


Bookmark and Share

Le 17 octobre 1983, au bas des marches du palais de Justice de Paris, alors qu’il montait dans une voiture, Raymond Aron s’écroule, victime d’une crise cardiaque. L’auteur de "L’Opium des intellectuels" venait de témoigner au procès de Bertrand de Jouvenel contre l’historien Zeev Sternhell. Ce dernier voyait en Jouvenel « une réplique française presque parfaite d’Oswald Mosley », fondateur de l’Union des fascistes britanniques… Raymond Aron, malheureusement, n’eut pas la satisfaction de connaître le verdict en faveur de Jouvenel qu’il appréciait. Quelques instants avant de mourir, il avait glissé au journaliste Marc Ullman, au fond de la salle d’audience : « Je crois que je suis arrivé à dire l’essentiel »…

Pourtant dire l’essentiel sur Bertrand de Jouvenel n’était pas une tâche facile. Fils d’Henri de Jouvenel, journaliste et homme politique français, le nom de Bertrand de Jouvenel (1903-1987) est associé aux femmes et aux hommes des mondes littéraires et politiques ayant marqué ce siècle : de Colette à Drieu en passant par Emmanuel Berl, de Benes ou de Milan Stefanik père de la Tchécoslovaquie à Adolf Hitler ou Lloyd George… On est surpris par la foisonnante galerie de portraits que ce journaliste a dressée au cours de son existence.

Jouvenel peut aussi nous apparaître déroutant : issu de la gauche radicale, il se dirigea ensuite vers le Parti Populaire Français de Doriot. Tenté par le fascisme, il en reviendra pour s’imposer comme un des pionniers de l’écologie mais aussi comme un libéral apprécié encore aujourd’hui outre Atlantique ou au-delà des Alpes en Italie.


L'invité:
Olivier Dard, professeur à l'université Paul-Verlaine de Metz, est un spécialiste reconnu des années 1920-1960 ; il a publié de nombreux ouvrages sur l'époque notamment aux PUF, Le rendez-vous manqué des relèves des années 30 mais aussi chez Perrin La Synarchie, le mythe du complot permanent et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires