Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La folie de Charles VI, roi Bien-aimé un livre de Bernard Guenée, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Un souverain fragile pourtant fort aimé de son peuple
L’historien Bernard Guenée, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, est ici l’invité de Christophe Dickès pour présenter son ouvrage consacré au roi Charles VI dont les crises de folie ont assombri le règne et mis le royaume en péril. Si la majorité de la noblesse l’a écarté, le peuple, lui, a continué à aimer son souverain.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST023
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/hist023.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 1er janvier 2005

5 août 1392. Charles VI règne depuis douze ans, jeune homme de 24 ans, plaisant, vigoureux. Le royaume de France, alors en paix, est prospère.

Ce jour-là, très chaud, il chevauche en forêt du Mans, en direction de la Bretagne pour une expédition guerrière. Un mendiant se jette sous les pieds de sa monture. Saisie brusquement d’une hallucination furieuse, le roi se rue sur son frère Louis, l’épée haute. Il faut le maîtriser. Voici le prince le plus magnifique d’Occident installé pour trente ans dans sa maladie. Jamais on n’avait vu, jamais on ne devait revoir, situation si extraordinaire et si tragique. Que faire d’un roi atteint de crises de folie ?

La folie de Charles VI, roi Bien-aimé
La folie de Charles VI, roi Bien-aimé
Un ouvrage de Bernard Guenée

Benard Guenée, écartant la montagne d’ouvrages plus ou moins médicaux publiés sur la folie royale, décrit la maladie avec les yeux, les mots et les concepts des contemporains désemparés : l’échec des sorciers, l’impuissance des médecins à guérir une maladie mystérieuse dont on hésite à prononcer le nom. C’est l’occasion d’exposer l’idée que se font les intellectuels de la fin du Moyen Age sur les rapports du corps et de l’esprit, sur la place de l’hérédité et même de la sexualité. Que peut l’astrologie, que peuvent Dieu et ses saints inlassablement convoqués ?

Et voici le plus surprenant : dangereux pour lui et son entourage, inapte à gouverner personnellement alors que le royaume est bientôt aux prises avec les plus graves difficultés, Charles VI grandit dans l’amour que lui portent ses sujets. Tout se fait par lui, et sans lui. Jamais roi si faible n’a porté en lui une idée plus forte de la royauté sacrée. La folie de Charles VI est pour quelque chose dans la construction de l’Etat moderne.

Bibliographie
- La folie de Charles VI, roi Bien-aimé, Ed. Perrin, 2004

A propos de Bernard Guenée

Élu, le 6 mars 1981, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, au fauteuil de Pierre Courcelle. Bernard Guenée a été Président de cette Académie en 1989.

Bernard Guenée
Bernard Guenée
Membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Spécialisation

Médiéviste [histoire des institutions médiévales (société judiciaire du bas Moyen Âge), histoire politique du bas Moyen Âge (l’État et les pouvoirs), histoire de France (règne de Charles VI), historiographie médiévale].

Carrière

- 1946. École Normale Supérieure.
- 1950. Agrégé d’histoire.
- 1951-1952. Professeur au lycée de Colmar.
- 1952-1955. Pensionnaire de la Fondation Thiers.
- 1955-1956. Professeur au lycée Marceau (Chartres).
- 1956-1958. Assistant à la Sorbonne.
- 1958-1965. Chargé de cours, puis maître de conférences (1963) et professeur (1964) à la Faculté des lettres et sciences humaines de Strasbourg.
- 1963. Docteur ès lettres.
- 1965-1995. Professeur d’histoire médiévale à la Sorbonne.
- 1972-1973. Professeur invité à l’Université Yale (New Haven).
- 1974. Professeur invité au All Souls College (Université d’Oxford).
- 1976. Membre invité à l’Institute for Advanced Study (Princeton).
- Depuis 1980. Directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, IVe section.
- Membre de la Royal Historical Society (Londres).
- Membre du Comité des Travaux historiques et scientifiques.
- Membre de la Mediaeval Academy of America (Cambridge, Massachusetts).

Principales publications

- 1963. Tribunaux et gens de justice dans le bailliage de Senlis à la fin du Moyen Âge (vers 1380-vers 1550) (thèse de doctorat).
- 1968. Les entrées royales françaises de 1328 à 1515 (en collaboration avec F. Lehoux).
- 1971, 1993. L’Occident au XIVe et XVe siècles. Les États.
- 1977. Le métier d’historien au Moyen Âge. Études sur l’historiographie médiévale (ouvrage collectif).
- 1979-1982. "Catalogue des gens de justice de Senlis et de leurs familles (1380-1550)" (in Comptes rendus et Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Senlis).
- 1980, 1991. Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval.
- 1981. Politique et histoire au Moyen Âge. Recueil d’articles (1956-1981).
- 1987. Entre l’Église et l’État. Quatre vies de prélats français à la fin du Moyen Âge, 1260-1490.
- 1992. Un meurtre, une société. L’assassinat du duc d’Orléans, 23 novembre 1407.
- 1999. Un roi et son historien. Vingt études sur le règne de Charles VI et la Chronique du Religieux de Saint-Denis.
- 2003. La folie de Charles VI, roi Bien-aimé.

Bernard Guenée est décédé à la fin du mois de septembre 2010.

Les grandes dates de Charles VI de France sont sur Kronobase






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires