Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Résonance du burin créateur, de Dürer à nos jours

Par Claude-Jean Darmon, correspondant de l’Académie des beaux-arts
Originellement outil d’orfèvre, le burin fait son entrée dans l’histoire de l’Estampe dès 1430 en Allemagne, aux Pays-Bas, puis vers 1460 en Italie. Lors de sa communication en la Grande salle des Séances le 5 décembre 2007, Claude-Jean Darmon a évoqué les temps forts du "burin-créateur" au cours de son évolution du XVe siècle à nos jours, puis a mis en évidence les différentes conceptions de la "transcription gravée" du fac-similé à l’interprétation.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : ES344
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es344.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida3264-Resonance-du-burin-createur-de-Durer-a-nos-jours.html
Date de mise en ligne : 27 juillet 2008
Lucas de Leyde : "L'ivresse de Mahomet". Burin sur cuivre. 1508
Lucas de Leyde : "L’ivresse de Mahomet". Burin sur cuivre. 1508
Albert Dürer : "Melancolia I". Burin sur cuivre. 1514.
Albert Dürer : "Melancolia I". Burin sur cuivre. 1514.

Le « burin créateur » connaît son âge d’or du XVème au XVIIème siècle, dans les pays rhénans (Le Maître des cartes à jouer, le Maître E.S., Schongauer, Dürer, Veit Stoss, Altdorfer, Aldegrever …) en Hollande (Lucas de Leyde) en Italie (Pollaiolo, Mantegna, Jacopo degli Barbari, Campagnola, Robetta, Augustin Carrache …) en France (Jean Duvet, Claude Mellan, Robert Nanteuil …). Après une longue éclipse aux XVIIIème et XIXème siècles, où il laisse place au ‘’burin transcripteur’’, le « burin-créateur » renaît au XXème siècle grâce à des artistes majeurs qui en font leur mode d’expression préférentiel ou exclusif.

Au cours de cette riche réflexion sur l’esthétique du burin, Claude-Jean Darmon estompe dans certains cas les frontières entre « gravure originale » et « gravure d’interprétation ». « Nos graveurs transcripteurs s’expriment-ils eux-mêmes à travers leurs modèles ? Ne sont-ils que d’interchangeables fabricants de moules à images ? Les réalités artistiques ne sont pas aussi tranchées que les mots. Il faut savoir nuancer. »

Claude-Jean Darmon, Correspondant de l'Académie des Beaux-arts
Claude-Jean Darmon, Correspondant de l’Académie des Beaux-arts

Dessinateur et graveur sur cuivre, Claude-Jean Darmon est également l’auteur d’articles et de conférences sur l’esthétique, l’histoire, les techniques de l’estampe d’artiste.

Concepteur des cycles d’exposition Le Signe et la Marge, membre du Comité national de la gravure française, membre du Comité de gravure contemporaine, Claude-Jean Darmon a été élu Correspondant de l’Institut, à l’Académie des beaux-arts, le 29 novembre 2006.

Plusieurs expositions ont ponctué son itinéraire, notamment à Londres, Erlangen, Genève, Prague, Bratislava, Paris, Madrid et en province.

Ses dessins et gravures ont fait l’objet de différentes acquisitions, en particulier par le Fonds National d’Art Contemporain, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Département des estampes de la B.N.F. ainsi que par neuf musées de province.

En savoir plus :

Consultez toutes nos émisions consacrées à la gravure

Retrouvez le texte de la communication :






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires