Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La sélection naturelle dans le génome humain

par Luis Barreiro, chercheur à l’Institut Pasteur
Luis Barreiro a travaillé sur la différenciation des gènes ayant joué un rôle important dans la défense de l’hôte contre le pathogène. lnvité à l’Académie des sciences, il évoque ses recherches au cours d’une séance consacrée aux grandes avancées françaises en biologie.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : es341
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es341.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida3164-La-selection-naturelle-dans-le-genome-humain.html
Date de mise en ligne : 3 août 2008


Au cours des derniers 60 000 ans, lorsque l’homme a quitté l’Afrique pour coloniser les différentes régions du globe, ce dernier a dû faire face à différents environnements climatiques, nutritionnels et pathogéniques. La diversité phénotypique observée dans les populations humaines actuelles pourrait donc résulter de processus de sélection naturelle et d’adaptation locale. Afin de tester cette hypothèse, Luis Barreiro a analysé le degré de différentiation entre populations pour plus de 2.8 millions de sites polymorphes dans le génome.
Il a tout d’abord constaté que la sélection négative a ciblé particulièrement les mutations changeant les acides aminés (non synonymes), ce qui a réduit le degré de différentiation entre populations humaines.

En outre, ses résultats ont montré que la sortie d’Afrique a été accompagnée par de multiples évènements d’adaptation locale, comme l’atteste l’excès de polymorphismes hautement différenciés observé parmi les régions géniques, et plus particulièrement sur les mutations non-synonymes. De manière fort intéressante, ces polymorphismes hautement différenciés se trouvent dans des gènes responsables de phénotypes variés, incluant le degré de pigmentation de la peau, et la reconnaissance des pathogènes.

Cette étude indique clairement que la sélection naturelle a guidé les processus de différentiation des populations chez l’Homme moderne.

Luis Barreiro est intervenu le 10 juin 2008, dans le cadre d’une séance de l’Académie des sciences consacrée aux grandes avancées biologiques françaises.

En savoir plus :

Luis Barreiro est chercheur à l’Institut Pasteur à l’UP Génétique Evolutive Humaine, CNRS URA3012.

- Article du CNRS, consacré à la sélection naturelle dans le génome humain (janvier 2008)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires