Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les droits de l’homme en ce début du XXIe siècle

Une perspective "trans-civilisationnelle", par Yasuaki Onuma, de l’université de Tokyo

Professeur invité au Collège de France en mars 2008, professeur de droit et de sciences politiques à l’Université de Tokyo, Yasuaki Onuma est spécialiste des crimes de guerre. Il expose, dans cet entretien en anglais, l’objet de ses travaux de recherche sur les droits de l’homme.


Bookmark and Share

Yasuaki Onuma a donné, le 8 et le 14 mars 2008, deux conférences au Collège de France, dans le cadre du séminaire de Mireille Delmas-Marty. Ses interventions étaient consacrées aux droits de l'homme dans une perspective « trans-civilisationnelle » : une recherche étonnante sur l'étendue de « l'universalité » des droits de l'homme, sur l'importance des normes internationales actuelles et sur les habitudes et les valeurs communes des hommes, d'un bout à l'autre du monde, à l'heure de la mondialisation.


Dans cette émission, Yasuaki Onuma part de l'idée, en droit international, que les conceptions d'expansion de la modernité occidentale ont changé. La déclaration de Vienne de 1993, qui tentait de faire le point sur la question juridique des droits de l'homme, depuis l'adoption de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, a marqué un tournant historique par son programme d'action, adopté par plus de 170 États. Les États signataires se sont engagés à promouvoir le respect universel, l'observation et la protection des droits de l'homme. Le monde est dorénavant multipolaire ; aussi le professeur japonais Onuma pense-t-il que le droit des droits de l'homme changera.

Quel usage est-il fait de la question des droits de l'homme par les États, les ONG, les multinationales ?

Aujourd'hui, il semble impossible d'appartenir à une civilisation de manière exclusive ; un cadre cognitif « trans-civilisationnel » s'est imposé. Yasuaki Onuma dénonce l'idée, habituellement admise, que ce qui est universel est occidental et que la particularité renvoie à ce qui est non-occidental. Il identifie, dans un proche avenir, de nouveaux types de conflits possibles, déstabilisants pour l'ordre international. À titre d'exemple, des conflits peuvent naître du décalage entre une information et une économie généralement traitées de manière « transnationale » et un système de normes et de contrôle, lié au système des États souverains. Pour lui, les droits de l'homme ont été compris en fonction du cadre de la société internationale du XXesiècle ; mais aujourd'hui, celle-ci a changé.


Yasuaki Onuma est professeur de droit et de sciences politiques à l'université de Tokyo. Il est également spécialiste de droit public, de l'histoire du droit international, de l'histoire des relations internationales, du rapport entre le droit international et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires